Vaccin du chat, les indispensables pour votre animal

La vaccination est une procédure qui consiste à immuniser un animal contre une maladie infectieuse. Le vaccin a pour rôle de faire croire à l’organisme qu’il est infecté par un virus, une bactérie ou un parasite pour qu’il produise des anticorps. Ces anticorps seront alors disponibles et « prêts » si une réelle infection survient au cours des mois et des années qui suivent la vaccination.

Des questions sur le vaccin de votre chat ? Contactez nos vétérinaires en ligne à votre écoute 24h24h

Pourquoi vacciner votre chat ?

Comme pour les êtres humains, la vaccination des animaux permet de les protéger contre de réelles infections et de protéger également leur entourage. En effet, les animaux vaccinés véhiculent moins les maladies contre lesquelles ils sont vaccinés. De ce fait, des animaux à risque car malades, trop jeunes ou trop âgés auront moins de risque de contracter ces infections si les animaux qui les entourent sont correctement vaccinés. La vaccination a donc un intérêt individuel et collectif. La vaccination des animaux domestiques permet également de protéger les personnes en évitant la transmission de certaines maladies communes à l’homme et à l’animal telles que la rage ou la leptospirose.

Le chat domestique est un animal plutôt indépendant, ayant tendance à aller se promener seul à l’extérieur. Par ce comportement, il est amené à rencontrer beaucoup d’autres chats, domestiques ou sauvages, potentiellement porteurs de maladies plus ou moins graves. A leur contact, votre chat peut attraper ces maladies et les transmettre à d’autres chats. Attention, les chats d’intérieur strict sont également à risque d’attraper certaines infections, même s’ils sont moins exposés que les chats ayant accès à l’extérieur. En effet, par nos allées et venues entre nos habitations et l’extérieur, nous (propriétaires de chats domestiques) pouvons participer au transport de virus, bactéries et parasites qui pourront infecter nos animaux.

Chez le chat, quatre maladies sont concernées par des protocoles de vaccination ; il s’agit de :

  • La rage,
  • La leucose,
  • La panleucopénie féline appelée également typhus,
  • Le coryza.

Il n’existe malheureusement pas de vaccin contre le sida du chat (FIV), maladie pourtant d’actualité chez les félins.

Quand vacciner ?

Vétérinaires, chercheurs et laboratoires producteurs de vaccins conseillent de vacciner les chatons dès l’âge de deux mois. Le protocole de primovaccination consiste en trois injections espacées chacune d’un mois puis en des rappels annuels chez les chats adultes. En fonction du mode de vie du chat, certains vaccins peuvent être réalisés tous les trois ans.

Quels sont les vaccins obligatoires ?

Chez le chat, le seul vaccin obligatoire au regard de la loi est le vaccin contre la rage pour les chats qui voyagent à l’étranger (sortie du territoire français). En fonction des vaccins antirabiques (il existe plusieurs laboratoires producteurs de vaccins antirabiques), des rappels de vaccin sont réalisés tous les ans ou tous les trois ans au cours de la vie de l’animal. L’injection de vaccin antirabique ne peut se faire que sur des animaux préalablement identifiés par une puce électronique et doit être réalisée au moins trois semaines avant un départ à l’étranger pour que l’animal soit en règle au moment du passage de la frontière.

Chez les chats d’intérieur strict, seuls les vaccins contre le coryza et le typhus sont conseillés. En revanche, chez un chat ayant accès à l’extérieur, la vaccination contre la leucose est également nécessaire.

Quel est le coût d’une vaccination ?

En pratique, en France, le coût d’une consultation vaccinale se situe entre 50 et 90€ en fonction des valences vaccinales réalisées sur un chat. La consultation vaccinale est également l’occasion de faire le point sur l’état de santé de votre animal.

Existe-t-il des contre-indications à la vaccination chez le chat ?

La vaccination ne peut être réalisée que sur un animal en bonne santé. L’existence d’une infection ou d’une maladie chronique affaiblissant l’animal, de même que des antécédents d’allergie à de précédentes injections vaccinales contre-indiquent la vaccination de votre compagnon.

A propos de l'auteur

Marion Tissier - Docteur en Médecine Vétérinaire

Marion Tissier - Docteur en Médecine Vétérinaire

Le Docteur Marion Tissier travaille dans un Centre Hospitalier Vétérinaire depuis 2011, au sein d’un service de médecine interne des carnivores domestiques et NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie). Elle effectue également des remplacements réguliers dans un cabinet vétérinaire de montagne. Elle est la référente technique pour illicoVeto.
Marion Tissier - Docteur en Médecine Vétérinaire

Marion Tissier - Docteur en Médecine Vétérinaire

Le Docteur Marion Tissier travaille dans un Centre Hospitalier Vétérinaire depuis 2011, au sein d’un service de médecine interne des carnivores domestiques et NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie). Elle effectue également des remplacements réguliers dans un cabinet vétérinaire de montagne. Elle est la référente technique pour illicoVeto.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *