Le typhus du chat

Le typhus du chat

Le typhus du chat est une maladie virale mortelle. Appelée aussi la panleucopénie féline, elle est due à un virus de la famille des Parvovirus. Comme le coryza ou la leucose, elle compte parmi les plus dangereuses maladies du chat et se transmet à d’autres espèces animales comme le chien ou le renard.

Le déroulement de la contamination du typhus

Le typhus du chat est une maladie infectieuse grave. Le chat l’attrape par voie fœtale ou en léchant un objet contaminé par le parvovirus. Étant extrêmement résistant, ce virus peut survivre plus d’un an dans les litières et sur les semelles des chaussures. Une personne qui a touché un chat malade ou qui a marché sur une sécrétion contaminée peut transporter le virus. Un chat infecté et soigné peut transmettre le virus plusieurs mois après le traitement. Il est donc nécessaire de mettre le chat en quarantaine pendant une certaine période.

Les symptômes du typhus

Le typhus du chat atteint surtout les chats errants, non vaccinés ou ceux qui vivent en communauté. Il peut être mortel si le chat n’est pas soigné à temps. Il est donc important de connaître les signes pour pouvoir agir rapidement.

L’incubation du virus est de deux à quatre jours. En général, le premier signe de la maladie est la fièvre. Le chat perd l’appétit. Il est dans un état semi-léthargique. Des vomissements et des diarrhées déshydratent l’animal et la maladie peut évoluer vers la mort s’il ne reçoit pas un traitement.

Les symptômes du typhus du chat se manifestent sous trois formes :

  • La forme subaiguë est la moins violente. Cette forme se traduit généralement par une diarrhée chronique. Souvent diagnostiquée tardivement, elle peut causer la mort de l’animal.
  • La forme aigüe : L’animal infecté est abattu. Il vomit et a des diarrhées hémorragiques et peut donc être fortement déshydraté. Il est possible de guérir l’animal atteint de la forme aigüe de typhus en quelques semaines.
  • La forme suraiguë : c’est la forme la plus dangereuse. Elle peut tuer l’animal en seulement 24 heures. Après une très forte fièvre, la température de l’animal descend brutalement, ce qui cause sa mort.

Le traitement adapté

Le traitement qui peut sauver la vie de l’animal se compose essentiellement d’un antibiotique (pour prévenir la surinfection), d’un antidiarrhéique et d’un antivomitif. Dans certains cas, il est indispensable de faire hospitaliser l’animal pour qu’il puisse recevoir de la nourriture artificielle riche en vitamines.

Il existe un vaccin contre le typhus du chat. Efficace à 100 %, celui-ci se fait en 2 injections à 3 semaines d’intervalle.

Si vous constatez les symptômes vus auparavant, n’hésitez pas à contacter nos vétérinaires en ligne.