Yorkshire Terrier dans un jardin

Yorkshire Terrier

Yorkshire Terrier également Yorkshire ou encore Terrier du Yorkshire
Grande-Bretagne
Groupe 3 (terriers) – Section 4 (terriers d’agrément – sans épreuve de travail)

C’est au XIXe siècle que se trouve l’origine du Yorkshire Terrier. Au moment de la révolution industrielle, des ouvriers écossais se rendirent dans le Yorkshire, un comté britannique, dans le but de trouver du travail. Ils emmenèrent avec eux des petits terriers qui leur servaient à se débarrasser des nuisibles. Leur petite taille leur permettait d’être aisément transportés avec eux mais aussi de facilement rentrer dans les terriers pour faire ressortir les lapins. Une fois sur place, ils furent croisés avec d’autres terriers. Dans les années 1860, il commença à faire son apparition dans certaines expositions canines puis fut emmené en Amérique du Nord. C’est en 1898 que le standard de race fut établi. Peu à peu, ce petit chien s’est éloigné de sa fonction principale de terrier pour devenir un chien de compagnie, et plus particulièrement lorsque dans les années 30 aux États-Unis un format miniature a commencé à se développer.

Vous avez une question sur cette race en particulier ?

Lupoïde
Droit, fin, soyeux et non laineux (le poil pousse en continu)
Toilettage important
Bleu acier foncé sur le corps, fauve doré intense sur la tête, le poitrail et le bas des membres
Petite (15 à 25 cm)
Jusqu’à 3,2 kg
15 à 16 ans
Le Yorkshire Terrier est un chien au corps petit et compact avec une ligne du dos droite. Ses oreilles sont dressées, droites, petites et en forme de « V ». Il a une tête au crâne petit et droit. Sa queue est portée un peu plus haut que la ligne du dos avec des poils d’un bleu plus foncé que le reste du corps (voir photo).
Yorkshire Terrier dans un jardin
Terrier de compagnie
Affectueux – Actif – Intelligent – Amical – Dynamique

Terrier dans l’âme, le Yorkshire Terrier est un petit chien dynamique pouvant parfois se montrer têtu. Bien qu’il soit un très bon chien de compagnie, il peut ne pas s’entendre avec les enfants surtout s’ils sont agités, ainsi que les autres chiens. Une bonne éducation depuis son plus jeune âge sera nécessaire pour l’habituer à la présence d’enfants et d’autres animaux. Une vie en appartement peut très bien lui convenir s’il est sorti régulièrement. Il ne demande pas spécialement beaucoup d’exercice mais sait s’adapter à son maître et fera volontiers de l’exercice sportif.
Le Yorkshire Terrier est une race qui a des prédispositions génétiques à certaines maladies : paralysie progressive (myélopathie dégénérative), perte progressive de la vue (atrophie progressive de la rétine) et dysfonctionnement cardiaque (maladie de la valve mitrale). Plusieurs tests de dépistage génétique sont aujourd’hui disponibles et il est recommandé de choisir des chiots issus de parents testés indemnes. Du fait de sa petite taille, le Yorkshire Terrier est un chien fragile et particulièrement sujet à la luxation de la rotule. Il est également prédisposé à l’accumulation de tartre sur les dents pouvant être à l’origine de la maladie parodontale. Il est donc recommandé d’avoir une bonne hygiène bucco-dentaire chez le Yorkshire, notamment en lui brossant régulièrement les dents. Enfin, cette race est à risque quant au shunt porto-systémique congénital. Il s’agit de la présence d’un vaisseau anormal au niveau du foie qui empêche le sang passant par ce vaisseau d’être détoxifié, pouvant être à l’origine d’un retard de croissance et de graves problèmes de santé.
Le prix est variable en fonction de l’élevage, de sa lignée et de son sexe. Comptez entre 600 et 1 500 € pour l’achat d’un chiot Yorkshire Terrier mais les prix peuvent atteindre les 2 500 €.

Avec illicoVeto, profitez

Partager cet article

1
Aliquam pulvinar Curabitur ipsum fringilla libero leo ut Praesent vel, leo. massa

2021, l'année des "S" Simba? Snow ? Snoopy ?

Recevez Gratuitement

notre liste de + de 500 noms