Arrivée du printemps : attention aux allergies pour votre chat !

Arrivée du printemps : attention aux allergies pour votre chat !

Au printemps, les températures remontent et le temps est plus doux, ce qui enchante les chats. Malheureusement, cette saison n’arrive pas sans son lot de menaces.  Le chat est à surveiller de près en raison des nombreux problèmes qui accompagnent cette saison comme les allergies dues au pollen, aux parasites ou aux intoxications.

Focus sur les inconvénients et menaces du printemps.

Le pollen, à l’origine de l’allergie saisonnière du chat

L’allergie au pollen ou pollinose, qui survient généralement au printemps, ne concerne pas uniquement les humains. Elle touche aussi les animaux domestiques comme les chats. Le pollen, qui est véhiculé dans l’air, provoque une hypersensibilité saisonnière particulièrement contraignante pour un chat.

Les signes liés à une allergie au pollen varient, allant des démangeaisons cutanées aux crises d’éternuements, en passant par la conjonctivite. Si le maître constate également un écoulement nasal, des yeux rouges ou des léchages en excès, il doit immédiatement aller consulter un vétérinaire. Ce dernier va ainsi procéder à un examen minutieux afin de définir l’origine de l’allergie.

Des tests sanguins ou cutanés, sur un épiderme nettoyé au préalable, peuvent être effectués sur le chat. Ces tests peuvent s’avérer coûteux, mais sont remboursés par l’assurance santé du chat. Une fois l’origine déterminée, un traitement adéquat est mis en place, comme des antihistaminiques. Avant de débuter le traitement, il est toutefois important de suivre minutieusement les conseils du vétérinaire. Un traitement par phytothérapie, de l’homéopathie ou une désensibilisation peut également être proposé par le spécialiste.

Les parasites, un problème pour le chat durant le printemps

Concernant les parasites, il est primordial de traiter fréquemment votre chat et en particulier au printemps. La température monte et favorise la prolifération des puces et/ou des tiques. Pour y remédier, vous allez le choix entre deux sortes d’antiparasitaires, les insectifuges, ayant un rôle de prévention, et les insecticides. Ces derniers tuent les parasites en plus de les éloigner.

Tout comme l’homme, les chats souffrent également d’allergies diverses, dont l’allergie aux puces, qui est la plus fréquente. Chez le chat, elle se manifeste par une dermatite allergique aux piqûres de puces. Une seule piqûre va pousser le chat à se gratter, et ce, jusqu’au sang parfois.

Attention aux éventuelles intoxications

Le printemps rime également avec les fleurs. Certaines sont malheureusement extrêmement toxiques pour le chat. Surveillez donc attentivement le comportement de votre chat quand il revient de l’extérieur. Si vous remarquez un comportement anormal, n’hésitez pas à appeler un vétérinaire en ligne pour avoir des informations sur l’origine de ce comportement.

Les moins nocives engendrent de simples irritations chez les félins, à l’instar des orties. Les plus nocives donnent lieu, une fois ingérées, à des troubles de la digestion. Il s’agit notamment du chèvrefeuille ou de la jacinthe. Ingérer du muguet ou de l’aconit peut aussi affecter le cœur de votre chat. Quant à la belladone, elle peut toucher son système nerveux.

3 Réponses

  1. […] et cardiaques. Dans les pires cas, certaines plantes sont mortelles pour les chats. Avec l’arrivée du printemps, votre animal passera plus de temps en extérieur. Il est donc important de bien les […]

  2. Gant ramasse poils et massage pour chiens et chats:

    Pour tous les amoureux des chiens et chats, mais qui sont fatigués de toujours devoir nettoyer leurs poils.Ce gant spécial vous permet d’offrir un délicieux massage à votre petite bête tout en vous débarrassant de ses poils morts.

    Pour plus d’infos cliquez sur le lien suivant : https://www.lebonprix.net/produit/gant-ramasse-poils-et-massage-pour-chiens-et-chats/

  3. […] démangeaisons, pouvant les gêner au quotidien. Dans d’autres cas, ces piqûres provoquent des allergies et peuvent même être la cause de certaines maladies du […]

Comments are closed.