Les différentes maladies de peau chez le chien

La peau des mammifères est un organe qui protège le corps des agressions extérieures. A la différence de l’homme, la peau du chien est très riche en poils, elle joue donc aussi le rôle d’isolant thermique. Cela peut parfois compliquer l’identification d’un problème car la peau de l’animal est masquée par son pelage très fourni. Les problèmes de peau chez le chien constituent les motifs de consultation les plus fréquents chez les vétérinaires.

Symptômes d’une maladie de peau chez le chien

Plusieurs symptômes peuvent faire suspecter un problème dermatologique chez le chien ; un changement de comportement, une modification de l’aspect du pelage ou un changement de l’aspect de la peau lorsque celle-ci est directement visible.

En effet, parfois, le pelage ou la peau du chien ne sont pas modifiés mais l’attitude du chien est différente ; celui-ci se gratte ou se mordille certaines zones de son corps. Un changement de l’aspect du pelage peut parfois être le seul signe d’appel d’une maladie de peau chez le chien ; perte localisée ou diffuse des poils, mue importante, changement de la qualité ou de la coloration du pelage. Enfin, dans certains cas, la peau est directement visible et il est possible de se rendre compte d’une anomalie ; rougeur de la peau, plaie ouverte, boutons, ulcérations, croûtes ou excroissances peuvent notamment être facilement identifiables.

Quand faut-il s’inquiéter ?

Les problèmes de peau chez le chien constituent rarement des urgences à la minute. En revanche, en présence d’une douleur vive, d’une plaie ouverte, d’un saignement abondant, d’une odeur nauséabonde ou lorsque la lésion observée semble s’étendre rapidement, il convient de consulter sans tarder.

Notons que le pelage du chien ne le protège pas contre des produits chimiques caustiques. Par conséquent, si un animal a été en contact avec ce genre de produit, une consultation en urgence chez un vétérinaire est nécessaire après un rinçage à l’eau tiède. Comme chez l’homme, les lésions provoquées par ce genre de produits sur la peau de l’animal peuvent avoir des conséquences dramatiques : brûlures très profondes ou très étendues, nécrose, surinfections.

Les principales causes d’une anomalie cutanée chez le chien

De nombreuses causes peuvent provoquer des lésions dermatologiques chez le chien. Nous citerons les plus couramment diagnostiquées.

Les parasites

Du fait de son hygiène de vie moins rigoureuse que la nôtre, le chien est un animal exposé aux parasites de l’environnement qui peuvent trouver refuge sur la peau ou au sein du pelage. Les parasites les plus connus chez le chien sont les puces. Le chien s’infeste au contact d’autres chiens ou de chats porteurs de puces ou au contact d’un environnement dans lequel des œufs de puces sont dispersés (tas de bois, vieux parquets, vieux tissus contaminés, etc.). Ces œufs sont très résistants. Un chien porteur de puces se gratte beaucoup. Des rougeurs, des croûtes ou des boutons peuvent être observés sur sa peau. Il n’est pas aisé de voir les puces adultes dans le pelage d’un chien. Le diagnostic d’une infestation par les puces se fait par visualisation des crottes de puces dispersées un peu partout entre les poils, il s’agit de petits points noirs qui sont en fait du sang séché.

De nombreux autres parasites peuvent infester la peau du chien ; tiques, agents de gales, demodex, etc.

Les mycoses

Certaines lésions cutanées peuvent être dues à la présence de champignons sur la peau du chien. La teigne est l’exemple le plus connu de maladie fongique chez le chien. Cette maladie provoque en général une chute localisée des poils. C’est une maladie transmissible à l’homme.

L’allergie

Comme chez l’homme, certains chiens ont des peaux « allergiques » ; on parle d’atopie. Certaines races sont prédisposées ; c’est le cas notamment du Bouledogue français. Des allergies à certains aliments peuvent être responsables de problèmes de peau chez le chien.

Les maladies infectieuses à symptômes cutanés

Certaines maladies infectieuses sont responsables de symptômes cutanés mais aussi de symptômes plus généraux comme la maladie de Carré ou la leishmaniose.

Les maladies auto-immunes

Il existe plusieurs maladies auto-immunes chez le chien qui se présentent sous la forme de problèmes de peau ; il s’agit notamment des différentes formes de lupus.

Les cancers à expression cutanée

La peau est un organe qui n’est malheureusement pas épargné par le cancer. Plusieurs cancers à expression cutanée existent chez le chien ; le mastocytome, le lymphome, le syndrome hépato-cutané, le mélanome, le carcinome épidermoïde, etc.

Les lésions aggravées par le prurit ou le léchage

En présence d’une petite plaie, la réaction naturelle du chien est de se lécher ou de se gratter. Et non, la salive du chien n’a pas de propriété cicatrisante ou anti-infectieuse. Par conséquent, le prurit et le léchage d’une plaie aggravent le plus souvent la lésion de départ. Une surinfection de la plaie par des bactéries peut survenir, on parle alors de pyodermite.

Les myiases

Attention à la saison estivale, propice au développement des myiases, c’est-à-dire à la ponte des mouches sur des tissus biologiques exposés. En quelques jours à peine, des dizaines d’asticots peuvent apparaître sur une plaie ouverte ou sur un pelage souillé par des urines ou des selles.

Les maladies endocriniennes (ou hormonales)

Enfin, plusieurs maladies hormonales peuvent se manifester sous la forme de symptômes cutanés. C’est le cas de l’hypercorticisme (ou maladie de Cushing), ou encore de l’hypothyroïdie chez le chien.

Comment agir ?

La majorité des maladies de peau chez le chien sont liés à des parasites. C’est la raison pour laquelle, de façon préventive et en première intention face à un problème cutané chez le chien, il est conseillé d’administrer un antiparasitaire adapté à l’animal et efficace contre les parasites les plus courants, notamment les puces et les tiques. Il est possible de se procurer des antiparasitaires sur internet, en pharmacie ou dans le commerce mais les produits les plus efficaces qui existent actuellement sur le marché sont délivrés sur ordonnance et sont en vente chez les vétérinaires. La plupart des produits antiparasitaires sont à administrer à l’animal pendant la saison estivale, plus propice au développement des parasites. Attention à choisir un produit adapté au poids de votre chien et à son mode de vie. En fonction de la zone géographique de vie de l’animal, les antiparasitaires conseillés ne sont pas les mêmes. En effet, certains parasites sont inféodés au sud de la France comme, par exemple, le moucheron phlébotome, agent de transmission de la leishmaniose.

En l’absence d’amélioration malgré l’application d’un traitement antiparasitaire ou si les lésions s’aggravent rapidement, il convient de consulter un vétérinaire. Celui-ci pourra être amené à réaliser des examens complémentaires pour préciser l’origine du problème dermatologique ; raclage cutané, analyse mycologique, biopsie cutanée, prise de sang, etc.

A propos de l'auteur

Marion Tissier - Docteur en Médecine Vétérinaire

Marion Tissier - Docteur en Médecine Vétérinaire

Le Docteur Marion Tissier travaille dans un Centre Hospitalier Vétérinaire depuis 2011, au sein d’un service de médecine interne des carnivores domestiques et NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie). Elle effectue également des remplacements réguliers dans un cabinet vétérinaire de montagne. Elle est la référente technique pour illicoVeto.
Marion Tissier - Docteur en Médecine Vétérinaire

Marion Tissier - Docteur en Médecine Vétérinaire

Le Docteur Marion Tissier travaille dans un Centre Hospitalier Vétérinaire depuis 2011, au sein d’un service de médecine interne des carnivores domestiques et NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie). Elle effectue également des remplacements réguliers dans un cabinet vétérinaire de montagne. Elle est la référente technique pour illicoVeto.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *