Insuffisance rénale du chien : comprendre cette pathologie

Insuffisance rénale du chien : comprendre cette pathologie

L’insuffisance rénale touchant le chien peut avoir diverses origines, chronique, aiguë ou congénitale. Etant une maladie irréversible si elle est chronique, elle peut engendrer des dommages considérables sur l’état général de l’animal. Zoom sur les manifestations extérieures et les traitements à suivre.

Les symptômes d’une insuffisance rénale chien

Chez le chien, une insuffisance rénale est liée au rein de l’animal qui ne fonctionne plus correctement. Cela signifie que cet organe censé éliminer certaines toxines, telles que l’urée, a du mal à effectuer son rôle d’organe de filtration. L’insuffisance rénale du chien est caractérisée par divers symptômes non spécifiques.

Une sensation de soif

L’une des manifestations récurrentes d’une maladie du rein est l’augmentation de la soif. En effet, le constat d’une maladie rénale canine provoque une forte déshydratation, provoquant chez le chien une sensation permanente de soif. Comme l’animal a sans cesse envie de boire, il se met également à uriner énormément. Dans ce cas, le chien souffre de polyuro-polydipsie ou PUPD.

Les troubles liés à l’insuffisance rénale

Les autres signes extérieurs d’une maladie rénale touchant le chien se rapportent également aux vomissements ou à des diarrhées, avec parfois apparition de sang. L’animal touché par cette pathologie peut aussi souffrir d’un manque d’appétit ou d’anorexie. Les toxines présentes dans le sang, l’acidité gastrique, la fièvre ou la douleur peuvent couper l’appétit du chien. Le propriétaire doit enfin se montrer très attentif à certains signes, dont l’amaigrissement, un affaiblissement des muscles, une douleur abdominale ou la présence de sang au niveau des urines.

Le traitement approprié pour soulager le chien

Traiter une maladie touchant les reins consiste à rétablir la santé du rein du chien. L’animal sera mis sous perfusions afin d’aider son métabolisme à éliminer correctement les toxines amassées dans le sang. L’application de diurétiques spécifiques s’avère nécessaire dans certains cas. Outre les médicaments contre les vomissements ou les diarrhées, il faut également proposer à l’animal un supplément nutritionnel, peu enrichi en phosphore et en protéines.

En cas d’insuffisance rénale aiguë

Pour une Insuffisance rénale aiguë (IRA), perfuser l’animal constitue le traitement d’urgence à effectuer. Pour les problèmes digestifs, mieux vaut lui injecter des diurétiques. En cas d’insuffisance rénale chronique (IRC), le traitement adéquat va freiner le développement de la pathologie.

Un contrôle régulier chez le vétérinaire

Un suivi régulier par le vétérinaire est aussi requis. Celui-ci va réaliser d’autres analyses sanguines pour vérifier le taux d’urémie et celui de créatininémie dans le sang. Ces deux marqueurs vont aider à délimiter le niveau de gravité de la maladie. Si les taux de créatinine et d’urée sont en baisse, voire normaux, l’animal est guéri. Le vétérinaire va également privilégier la biopsie rénale pour évaluer si le rein fonctionne normalement. Dès que le facteur de la pathologie est trouvé, le vétérinaire préconise un traitement sous antibiotiques ou une chirurgie pour enlever les calculs.

En cas de doute, n’hésitez pas à prendre contact avec nos vétérinaires en ligne pour chien.


Retrouvez tous nos conseils santé pour votre chien.