Hypothyroïdie du chat : causes, symptômes et traitement

L’hypothyroïdie du chat est une maladie touchant généralement les chats d’âge moyen à âgé. Dans ce cas précis, la glande thyroïde assure une fabrication insuffisante d’hormones. Focus sur les facteurs, les signes externes et le traitement préconisé pour éradiquer l’hypothyroïdie chez le félin.

Les facteurs causant l’hypothyroïdie du chat

L’hypothyroïdie du chat est une pathologie hormonale touchant fréquemment les félins. Elle est engendrée par une baisse de la fabrication hormonale par les glandes thyroïdes , et de ce fait, le métabolisme du corps de l’animal est perturbé.

Les hormones thyroïdiennes sont fabriquées par la « thyroïde » ou les glandes thyroïdes. Celles-ci sont localisées dans le cou sur les deux côtés de la trachée. Ces hormones sont des substances liquides actives. Elles aident à réguler l’organisme de l’animal, comme la pousse des poils, le rythme cardiaque, la régulation de la température du corps… Elles aident aussi au bon fonctionnement de l’organisme.

L’hypothyroïdie primaire touche plus fréquemment le chat. Assimilée à un mauvais fonctionnement de la glande thyroïdienne, elle concerne plus de 95% des cas. Chez certains chats, l’organisme peut fabriquer des anticorps pour empêcher la prolifération des cellules thyroïdiennes. Ce processus est appelé « thyroïdite lymphocytaire« .

Symptômes de l’hypothyroïdie chez le chat

L’hypothyroïdie s’exprime par une perte symétrique de poils au niveau du dos du chat. Parmi les symptômes observés chez les chats souffrant de cette maladie se trouvent également des mouvements lents, de l’empâtement et une allure maladroite. Certaines races de chats sont génétiquement prédisposées à l’hypothyroïdie, comme le Persan.

Vous allez également constater une diminution générale du métabolisme de l’animal, dont une baisse d’énergie, un stockage de graisse, de la dépression, de la constipation… Le pelage devient également cassant et sec. Une prise en charge de la part du vétérinaire est nécessaire pour traiter rapidement le chat.

Parmi les signes les plus fréquents se trouvent aussi la perte de poids en dépit d’un bon appétit, de l’irritabilité, de l’agitation et une grande hyperactivité chez votre chat. Il se met aussi à boire une plus grande quantité d’eau et a souvent envie d’uriner. De plus, il souffre de troubles gastro-intestinaux. Les hormones thyroïdiennes influent également sur le rythme cardiaque, qui peut conduire à une insuffisance cardiaque et un épaississement anormal du muscle cardiaque.

Comment traiter l’hypothyroïdie chez le félin ?

Le diagnostic requiert des examens du sang bien spécifiques. Quant au traitement, qui doit être bien suivi à vie, il repose sur les hormones thyroïdiennes, qui doivent être administrées par voie orale. Non soignée, cette maladie peut être fatale au chat en raison des nombreux dommages subis par le cœur.

Plus concrètement, l’hypothyroïdie chez le chat se traite via l’utilisation d’une l’hormone thyroïdienne synthétique de remplacement. Le traitement est simple et peu contraignant. L’amélioration de l’état de votre animal est assez rapide. En effet, quelques semaines suffisent pour que les poils retrouvent leur aspect original. Environ 1 mois après le commencement du traitement, une visite chez le vétérinaire est par ailleurs une nécessité pour un suivi régulier afin de vérifier que le dosage du traitement est le bon.

En cas de doute, n’hésitez pas à prendre contact avec nos vétérinaires en ligne pour chat.


Retrouvez tous nos conseils santé pour votre chat.


Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *