Le fibrosarcome félin : causes, symptômes et traitement

Vous reconnaissez le comportement de votre animal ?
Vous avez des doutes ?

Le fibrosarcome est un cancer chez le chat. Il concerne la peau et les tissus sous cutanés. Il se caractérise par l’apparition d’une ou plusieurs masses de consistance dure, souvent localisées dans la région de la nuque. Mais, le fibrosarcome peut apparaitre sur d’autres zones du corps de l’animal. Il s’agit d’un cancer malin, c’est-à-dire qu’il évolue assez rapidement, récidive souvent même après exérèse et infiltre les tissus en profondeur.

Comme tous les cancers, le point de départ de l’apparition d’une tumeur est lié à une mutation génétique, spontanée ou induite par des facteurs cancérogènes, au cours de la multiplication cellulaire. La cellule cancéreuse se multiplie ensuite plus ou moins rapidement. Toutes les origines du fibrosarcome ne sont pas bien élucidées.

Diagnostic du fibrosarcome félin

Le diagnostic du fibrosarcome félin passe par la réalisation de biopsies de la masse suspecte. Ces prélèvements se réalisent souvent sous tranquillisation et sont envoyés à un laboratoire d’histologie vétérinaire qui confirmera ou infirmera le diagnostic avant de démarrer un traitement. Également avant la phase de traitement, la réalisation d’un bilan d’extension permet de préciser le pronostic de guérison de l’animal. Pour ce faire, le vétérinaire réalisera des radiographies thoraciques pour vérifier l’absence de signe de métastases du cancer au niveau pulmonaire. Lorsqu’il est possible de réaliser un scanner, cela permet un dépistage plus fin des métastases pulmonaires et cela permet également d’objectiver l’importance de l’infiltration du cancer dans les tissus profonds.

Traitement du fibrosarcome félin

Le traitement du fibrosarcome félin est, avant tout, chirurgical. Le vétérinaire chirurgien procède à une exérèse large de la tumeur ; cela signifie qu’il retire également les tissus entourant la tumeur sur au moins 2 centimètres. Cela permet d’augmenter les chances de retirer toutes les cellules cancéreuses. En effet, même si très peu de cellules cancéreuses sont laissées en place au cours de la chirurgie, elles suffiront à former un nouveau fibrosarcome dans les jours ou les semaines qui suivent l’intervention. Ainsi, plus la chirurgie est large et invasive, plus elle permet de limiter le risque de récidive du cancer. La chirurgie du fibrosarcome félin est une intervention lourde pour l’animal. La douleur ressentie est importante. C’est la raison pour laquelle les animaux sont souvent hospitalisés a minima 48 heures. Cela permet au vétérinaire de gérer la douleur de l’animal en lui administrant de puissants antalgiques tels que la morphine.

En complément de la chirurgie et, lorsque le chirurgien n’a pas pu procéder à une exérèse large, pour limiter le risque de récidive, un traitement adjuvant est préconisé ; il s’agit de la radiothérapie. La radiothérapie consiste en l’application de rayons sur les marges de la tumeur. Les rayons détruisent les cellules cancéreuses restantes. La radiothérapie ne peut se faire que dans des centres spécialisés et implique une sédation de l’animal pour chaque séance.

A propos de l'auteur

Marion Tissier - Docteur en Médecine Vétérinaire

Marion Tissier - Docteur en Médecine Vétérinaire

Le Docteur Marion Tissier travaille dans un Centre Hospitalier Vétérinaire depuis 2011, au sein d’un service de médecine interne des carnivores domestiques et NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie). Elle effectue également des remplacements réguliers dans un cabinet vétérinaire de montagne. Elle est la référente technique pour illicoVeto.
Marion Tissier - Docteur en Médecine Vétérinaire

Marion Tissier - Docteur en Médecine Vétérinaire

Le Docteur Marion Tissier travaille dans un Centre Hospitalier Vétérinaire depuis 2011, au sein d’un service de médecine interne des carnivores domestiques et NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie). Elle effectue également des remplacements réguliers dans un cabinet vétérinaire de montagne. Elle est la référente technique pour illicoVeto.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *