Qu’est-ce que la maladie de Lyme ?

  La maladie de Lyme, aussi appelée borréliose, est une maladie infectieuse sanguine transmise par les tiques. Elle est due à une bactérie appelée Borrelia burgdorferi. Cet agent pathogène est transmis exclusivement par les tiques de type Ixodes ricinus aussi appelées « tiques des bois ». La contamination de l’animal se fait à l’occasion d’un repas de sang, suite à la morsure de la tique. Il faut que la tique reste en contact sur le chien au moins 3 jours pour que la transmission de la maladie ait lieu. Cette maladie est saisonnière, avec un pic d’activité des tiques durant le printemps et l’automne. Il existe également une répartition géographique inégale en France puisque le Nord et l’Est sont nettement plus touchés que le reste du pays, notamment dans les régions forestières. La maladie de Lyme est une maladie assez confidentielle chez le chien du fait :
  • de la difficulté d’établir un diagnostic avec certitude,
  • de l’absence de symptômes chez 90% des animaux infectés.
Après une période d’incubation très longue (entre 2 et 5 mois), les animaux symptomatiques vont, dans l’immense majorité des cas, présenter une boiterie d’apparition très brutale sans raison apparente (pas de choc ou de traumatisme observé). Cette boiterie est généralement intermittente, l’animal alterne donc des phases où sa démarche est tout à fait normale puis des épisodes très douloureux. La douleur est liée à une inflammation du liquide baignant les articulations à cause de la présence de la bactérie. Une seule articulation est généralement atteinte (on parle de monoarthrite septique) mais il peut arriver, occasionnellement, que plusieurs articulations soient touchées de manière simultanée (on parle alors de polyarthrite septique). Cette boiterie est associée à de la fièvre et un abattement marqué de l’animal. Le traitement de la maladie de Lyme met en jeu l’utilisation d’un antibiotique bien spécifique, la doxycycline, associé à des anti-inflammatoires pour gérer la douleur au niveau articulaire. Si vous voulez en savoir plus sur cette maladie, nous vous invitons à consulter la fiche maladie dédiée à la maladie de Lyme.

La vaccination contre la maladie de Lyme : un moyen de prévention

  Un unique vaccin existe actuellement en France. Il est produit à partir de bactéries inactivées. L’usage du vaccin est recommandé notamment pour les chiens à risque comme les chiens de chasse vivant dans le Nord et l’Est de la France, par exemple. La première injection du protocole vaccinal peut avoir lieu dès l’âge de 12 semaines. Une injection de rappel doit être effectuée 3 à 5 semaines plus tard. Enfin, pour maintenir une immunité satisfaisante, un rappel doit être réalisé chaque année. Il est fortement recommandé de le programmer avant la période d’activité maximale des tiques (printemps et automne). On peut régulièrement observer après le vaccin une hyperthermie transitoire (pendant 24-48h) et un œdème au niveau du point d’injection du vaccin, qui disparaît en quelques jours. Il est important de souligner que, comme pour tout vaccin, la protection induite par le vaccin de la maladie de Lyme n’est pas de 100%. Il est primordial d’associer vaccination et protection contre les tiques. Un protocole antiparasitaire rigoureux, durant toute l’année, avec des molécules efficaces, doit également être instauré.

Prix du vaccin contre la maladie de Lyme

  Le vaccin contre la borréliose est assez onéreux. Le prix de la consultation vaccinale pour la primovaccination oscille en moyenne entre 80 et 100€ en fonction de la région (soit jusqu’à 200€ potentiellement pour le protocole de primovaccination complet), auxquels doit se rajouter le prix des antiparasitaires à réaliser toute l’année pour protéger votre chien des tiques (prix qui va dépendre du poids de votre animal cette fois-ci). Les rappels annuels sont eux, généralement moins chers, surtout s’ils sont couplés à d’autres rappels de vaccination (compter environ 50€ par an uniquement pour le vaccin, sans la consultation).