La castration chez le chat peut être pratiquée dès l'âge de 6 mois. Quels sont les indications et les bénéfices de cette intervention et comment se déroule-elle? Découvrez les réponses à vos questions au travers de ce petit guide ou contactez un de nos vétérinaire en ligne.

Les bénéfices de la stérilisation chez le chat

Le chat mâle domestique non castré a tendance à marquer son territoire en urinant. Ce comportement est un comportement normal et naturel mais il peut devenir gênant en appartement ou même en maison en fonction des habitudes du chat. Par ailleurs, un chat non castré est généralement plus fugueur et plus bagarreur qu’un chat castré. Certains virus tels que le FIV (ou SIDA du chat) et le FEVL (ou leucose féline) circulent dans la population de chats errants. Ces virus sont transmissibles d’un chat à un autre en cas de morsure ou de griffure ou pendant la gestation. Il n’existe aucun traitement pour ces maladies virales. Castrer votre chat est donc vivement conseillé pour limiter les risques de transmission de maladies contagieuses mais aussi pour limiter le développement des populations de chats errants.

Les inconvénients de la stérilisation chez le chat

Le chat castré a tendance à prendre plus facilement du poids si son alimentation n’est pas correctement distribuée ou si son mode de vie est très sédentaire. Il est donc recommandé de peser régulièrement votre animal et de le nourrir avec une alimentation adaptée (alimentation spécifique pour chats stérilisés). N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez en discuter avec nos vétérinaires en ligne.

Comment se déroule la stérilisation chez le chat ?

La stérilisation chirurgicale (castration chez le chat) se déroule sous anesthésie générale. Pour cela, l’animal doit être présenté à jeun en cabinet ou clinique vétérinaire. La mise à jeun consiste en le retrait de l’accès à la nourriture et débute en général la veille au soir de l’intervention chirurgicale. L’eau peut être laissée à disposition de l’animal jusqu’au matin de l’intervention. La mise à jeun avant toute anesthésie générale permet de limiter le risque de vomissement pendant l’intervention.
  • Le vétérinaire réalisera un examen clinique pré-anesthésique pour déceler d’éventuelles contre-indications à l’anesthésie générale. Puis, si l’examen clinique est normal, des antalgiques et des anesthésiques seront injectés à l’animal, par voie intra-musculaire ou par voie intra-veineuse.
  • Une fois anesthésié, l’animal est ensuite tondu en regard de la zone à opérer (scrotum chez le chat). Puis, la zone opératoire est désinfectée.
  • La castration du chat consiste en le retrait des testicules.  Ces interventions chirurgicales sont pratiquées dans un bloc opératoire, c’est-à-dire une salle dédiée aux chirurgies.
  • Des injections d’antibiotiques et d’anti-inflammatoires sont en général pratiquées parallèlement aux chirurgies pour limiter le risque d’infection post-opératoire et pour limiter la douleur au réveil.
  • Le réveil anesthésique se fera par la suite progressivement, au cours des heures qui suivent l’opération.
  • L’animal est rendu à ses propriétaires le soir de l’intervention.
Chez le chat, la castration ne nécessite pas la pose de points de suture. Il n’est donc pas nécessaire de retourner chez le vétérinaire pour le retrait des points.

Vous avez une question sur la stérilisation du chat?

échangez avec un vétérinaire rapidement

  • Par écrit
  • De vive voix
  • En vidéo
Parler à un vétérinaire