Pour beaucoup de chiens, le bain est un moment agréable à passer en compagnie de son maître. Cependant la peau de nos compagnons à poils est particulière fragile et il est important d’utiliser un shampoing adapté. Comment bien choisir le bon shampoing pour son chien ? Et comment laver son chien ? Nous répondons ici à vos questions sur le sujet.

Quand et à quelle fréquence laver son chien ?



Les règles d’hygiène pour le chien sont différentes des nôtres. Un chien n’a pas besoin d’être lavé quotidiennement au risque d’irriter sa peau et d’entraîner des problèmes cutanés : en effet, à chaque bain on élimine la barrière cutanée lipidique (sébum) à la surface de la peau qui protège des infections et des irritations.

Il est conseillé de laver votre chien seulement lorsque cela est nécessaire et si possible d’espacer les bains tous les mois voire tous les deux mois. Si votre chien ne sent pas excessivement mauvais ou qu’il ne s’est pas roulé dans la boue, pas besoin de le laver tout court. De même, si vous avez lavé votre chien il y a 15 jours et qu’il revient de sa promenade couvert de boue ou de sable, privilégiez simplement un rinçage à l’eau dans la baignoire ou au tuyau d’arrosage, sans shampoing !

Dans le cas particulier des problèmes de peau (allergie, maladie bactérienne ou fongique), les bains peuvent être prescrits par votre vétérinaire, à une fréquence beaucoup plus élevée sur une courte période de temps, avec un shampoing thérapeutique spécifique.

Comment laver son chien ?



Voici les différentes étapes pour laver correctement votre chien lorsque vous utilisez un shampoing :

  • Mettre le chien dans la baignoire ou la douche et mouiller son poil abondamment.
  • Appliquer le shampoing adapté, en respectant le dosage prescrit pour le poids de votre animal (indiqué sur le sur le flacon), à plusieurs endroits sur le corps de votre animal (dos, ventre, queue, plis). Si le poil de votre chien est très long ou dense, vous pouvez doubler la dose de shampoing.
  • Eviter d’appliquer le shampoing sur la tête de votre animal, pour ne pas risquer de lui en mettre dans les yeux et/ou les oreilles.
  • Rincer votre animal, si possible en allant de son cou vers la queue.
  • Recommencer l’application du shampoing, en le laissant cette fois-ci agir 5 minutes si c’est possible.
  • Rincer de nouveau.
  • Sécher votre chien : dans un premier temps avec des serviette, en insistant bien sur les zones de plis (pour éviter la macération et les surinfections bactériennes cutanées). Vous pouvez utiliser un sèche-cheveux, si votre chien n’a pas peur, en veillant à ne pas mettre une température trop élevée et en étant un peu à distance. Le séchage est particulièrement important en hiver pour éviter que votre chien ne prenne froid !

Avec quel shampoing laver son chien ?



Il est primordial de retenir qu’il ne faut jamais utiliser de shampoing « humain » pour laver votre chien. Pourquoi ? Deux raisons majeures sont à retenir :

  • Le pH de la peau du chien est complètement différent du nôtre. Notre peau est plutôt acide (pH d’environ 5,5) alors que la peau du chien est plutôt neutre à basique (pH compris entre 7 à 8,5).
  • L’épiderme chez le chien est aussi beaucoup plus fin que chez nous (exception faites des coussinets et de la truffe) : en effet, la peau est bien à l’abri derrière les poils alors que notre peau est directement en contact avec les agressions potentielle du milieu extérieur. Sa peau est donc nettement plus fragile que la nôtre.

Il est donc important d’utiliser un shampoing adapté à la spécificité de la peau de votre animal pour éviter tout risque de lésions et de surinfections microbienne ou fongique. Même un shampoing pour bébé ou bio n’est pas adapté à la peau de votre animal.

Comme pour nous, il convient d’utiliser un shampoing adapté au type de poil (long, court, dur, frisé …) de votre animal et à ses problèmes cutanés.

  • Un shampoing physiologique spécialement formulé pour l’usage régulier si votre chien n’a pas de problème de peau particulier. Ces shampoings peuvent être spécifiques pour les poils court ou les poils longs, les poils clairs , avoir un effet démêlant , pour lutter contre les mauvaises odeurs … A vous de choisir celui qui convient à votre chien.
  • Un shampoing hypoallergénique en cas de peau sensible avec des problèmes de démangeaisons : c’est le cas des chiens souffrant de dermatite atopique canine par exemple.
  • Un shampoing sébo-régulateur en cas de peau et de poils trop gras. Ce type de shampoing permet de réguler la production de sébum et donc d’avoir une peau en meilleure santé.
  • Un shampoing antiseptique en cas d’infection cutanée et/ou fongique de la peau. Ces shampoings thérapeutiques peuvent être prescrits par le vétérinaire en cas d’infection de la peau, en association ou pas avec des traitements généraux (antibiotiques, corticoïdes …), sur une fréquence en général plus importante pendant une courte période de temps. Ils ne sont pas à utiliser en entretien.
  • Des shampoing antiparasitaires . Ils peuvent vous aider à prévenir ou à faire disparaître une infestation mais ils sont rarement efficaces seuls. Il ne faut pas hésiter à les associer à un traitement antiparasitaire externe, soit en pipette (en faisant attention au moment où il est appliqué), soit par voie orale (avec des comprimés).

Il existe maintenant pour les animaux des shampoings secs : plus besoin d’aller mouiller votre chien dans la baignoire et plus besoin de le rincer non plus. Ces shampoings sont idéaux lorsque vous n’avez pas le temps de faire un vrai bain et/ou si votre chien a horreur de ça. Ils ne sont pas forcément suffisants dans le cas où votre animal est extrêmement sale ! Tous les shampoings spéciaux (hypoallergénique, antiseptique …) peuvent se décliner en shampoing sec.

Petite remarque : si vous traitez votre chien contre les parasites externes (puces et tiques) avec une pipette spot-on sur la peau, il ne faudra pas réaliser de shampoing entre 48h avant et 48h après l’application du produit. En effet, si vous lavez votre chien dans les deux jours précédant le traitement, le film lipidique présent à la surface de la peau aura disparu et le produit ne pourra pas se répandre sur l’ensemble du corps de votre animal. Et si vous lavez votre chien trop tôt (dans les 2 jours), vous retirerez la totalité du produit avant qu’elle ait pu agir au niveau de la peau.