En raison de l’aspect épais de leurs poils, nous sommes nombreux à penser que nos chiens sont résistants au froid. C’est en partie faux ! Nos amis à quatre pattes ne sont pas tous protégés face à la chute des températures. Si certaines races spécifiques s’adaptent parfaitement à ce type de contraintes, d’autres présentent au contraire, une grande sensibilité au froid.

Sensibilité au froid : de quoi dépend-elle ?

Différents facteurs peuvent expliquer qu’un chien soit plus sensible au froid qu’un autre. Parmi ces facteurs, il y a la race de votre fidèle compagnon. Plus les races sont de petites tailles, plus les chiens sont proches du sol, et plus ils sont frileux. L’épaisseur de leur pelage influence également leur sensibilité au froid. Les chiens à poils ras ou sans sous-poils subissent en effet davantage les effets du froid que les chiens avec une épaisses fourrure. Lorsque la période hivernale approche, évitez donc de tondre son pelage. Par ailleurs, l’âge joue un rôle déterminant dans la capacité de votre chien à résister au froid. De manière générale, les chiots et les chiens âgés, y compris les chiens de traîneau, supportent moins les chutes de température que les autres. De même, un chien malade, faible ou maigre, ne doit pas être exposé au froid. Lorsqu’il s’agit de capacité à résister au froid, les habitudes de vie comptent également. Ainsi, un chien citadin, habitué à vivre en intérieur, est évidemment plus frileux qu’un chien vivant à la montagne.

Vous craignez un coup de froid pour votre chien ?

échangez avec un vétérinaire rapidement

  • Par écrit
  • De vive voix
  • En vidéo
Parler à un vétérinaire

Que faire pour protéger son chien des coups de froid ?

Pour éviter que votre chien n’attrape froid, notamment en hiver, quelques précautions sont à prendre. Sachant qu’en hiver, les calories dépensées sont plus importantes, il convient d’augmenter légèrement la ration alimentaire de votre chien pour lui donner un maximum d’énergie. En journée comme en soirée, laissez-le à l’intérieur de la maison. Son panier doit toujours être propre et sec. Si votre animal de compagnie a le poil ras, n’hésitez pas à investir dans un joli manteau pour chien. Lorsqu’il neige et qu’il pleut à la fois, les promenades sont à éviter. En outre, après chaque sortie, pensez toujours à essuyer ses pattes et à lui mettre au besoin, une couverture.   Si vous avez d'autres questions à propos de votre chien, consultez nos autres articles de notre rubrique → Conseils vétérinaires chien.     Godde, Les fièvres d’origine à déterminer chez le chien : étude bibliographique et rétrospective des cas  à l’ENVL entre 2004 et 2007, Thèse Med Vet, Lyon, 2008, 195p DIVOL, Contribution à l’étude du besoin énergétique chez le chien : étude expérimentale, Méd Vet Thèse, Toulouse, 2016, 108p. LOTH-BALZER, A. BALZER, la thermorégulation du chien, Disponible sur : http://cunse.fr/utile/coin%20sante/la%20thermoregulation%20du%20chien/la%20thermor%E9gulation %20du%20chien%20(2).htm