Qu’est-ce qu’une pancréatite ? 

  Une pancréatite désigne une inflammation du pancréas, organe situé juste derrière l’estomac dans la cavité abdominale. Le pancréas joue un rôle fondamental dans la digestion car il libère dans l’intestin grêle des sucs riches en enzymes permettant la dégradation des aliments. Par ailleurs, il produit aussi les hormones responsables de la régulation de la glycémie (insuline et glucagon).  La pancréatite est dite aiguë ou chronique selon son évolution. Dans le premier cas, les symptômes sont souvent sévères et d’apparition brutale, mais l’inflammation peut être réversible si elle est traitée à temps. Les pancréatites chroniques, à l’inverse, évoluent de manière plus discrète et aboutissent à des lésions irréversibles et peuvent donc, à terme, entraîner une perte de fonction de l’organe.  

Quelles sont les causes d’une pancréatite ? 

  Il est souvent difficile de déterminer avec certitude la cause d’une pancréatite. Elle résulte de la combinaison d’une sensibilité individuelle de l’animal parfois associée à certains facteurs de risque parmi les suivants : 
  • Forte teneur en lipides dans le sang (hypertriglycéridémie) 
  • Forte teneur de calcium dans le sang (hypercalcémie) 
  • Prise régulière de certains médicaments, notamment des traitements de l’épilepsie (phénobarbital, bromure de potassium) ou encore certaines molécules de chimiothérapie 
  • Destruction des globules rouges (dans le contexte d’une piroplasmose par exemple) 
  • Traumatisme abdominal  
  • Déshydratation marquée, baisse du volume sanguin 

Mon chien est-il susceptible de présenter une pancréatite ? 

   La pancréatite est une maladie relativement fréquente qui peut toucher tous les chiens. Cependant, quelques races sont connues pour être particulièrement à risque, notamment le Schnauzer miniature, le Cavalier King Charles, le Cocker anglais, le Yorkshire ou encore le Colley.  De plus, il vous faudra être particulièrement vigilant si votre chien est en surpoids ou obèse, ou s’il souffre d’une autre maladie hormonale, comme le diabète sucré, le syndrome de Cushing ou encore l’hypothyroïdie.   

Quels sont les symptômes d’une pancréatite et quand faut-il consulter ? 

  La pancréatite aiguë est une urgence en médecine vétérinaire. C’est pourquoi il est important que vous sachiez en reconnaitre les principaux symptômes : 
  • Douleur abdominale : le ventre de votre chien peut sembler dur ou gonflé, il peut avoir tendance à s’étirer fréquemment, faire le dos rond ou rester figé 
  • Vomissements ou nausées  
  • Perte d’appétit totale ou partielle 
  • Fatigue et abattement marqué 
  • Fièvre 
  • Coloration jaune des muqueuses des babines ou des paupières 
Si vous constatez un ou plusieurs de ces symptômes, il est impératif de présenter rapidement votre chien en consultation chez votre vétérinaire.  En effet, une prise en charge précoce permet d’améliorer les chances de guérison de votre animal et de diminuer le risque de complications. Par ailleurs, ces symptômes ne sont pas spécifiques d’une pancréatite et peuvent être l’expression d’une autre affection abdominale grave justifiant une consultation en urgence.  Dans le cas des pancréatites chroniques, on observe plutôt des vomissements épisodiques, un appétit plus difficile ou diminué sur le long terme, de la diarrhée ou encore une perte de poids. 

Comment diagnostiquer une pancréatite ? 

   Le diagnostic de pancréatite repose sur la combinaison d’une suspicion clinique et de plusieurs examens complémentaires.  Généralement, votre vétérinaire traitant réalisera une échographie abdominale qui est l’examen de choix pour rechercher des signes d’inflammation du pancréas et écarter une autre cause de douleur abdominale.   Le dosage d’une enzyme spécifique, la lipase pancréatique canine, permet d’appuyer la suspicion. Cette enzyme peut être évaluée grâce à des tests rapides en clinique, mais son dosage quantitatif est souvent effectué dans un laboratoire extérieur afin de conclure avec certitude.  Enfin, il convient de réaliser un bilan sanguin complet pour rechercher la présence de complications biochimiques (insuffisance rénale ou hépatique), ioniques, ou encore hématologiques (anémie, forte augmentation des globules blancs, problèmes de coagulation). 

Comment se traite une pancréatite à court terme ? 

  Lorsque la cause de la pancréatite est identifiée, le traitement repose sur la résolution du facteur déclenchant. Cela peut passer par un changement de régime alimentaire, l’interruption de certains médicaments, le traitement d’une maladie infectieuse (piroplasmose), ou encore la correction d’un taux sanguin de calcium ou de lipides trop élevé.  La gestion d’une pancréatite aiguë requiert une hospitalisation d’une durée variable, afin de mettre en place un traitement de soutien passant par : 
  • Une réhydratation par la mise en place d’une perfusion intraveineuse permettant de corriger le défaut de volume sanguin et de soutenir l’irrigation sanguine du pancréas et des reins 
  • Le traitement de la nausée et des vomissements par l’administration de traitements anti-vomitifs, anti-acides et de pansements gastriques 
  • Le traitement de la douleur abdominale grâce à des molécules dérivées de la morphine 
  • Rarement, le traitement des complications bactériennes grâce à des antibiotiques 
La reprise rapide de l’alimentation est une priorité en cas de pancréatite. Votre chien peut retrouver spontanément l’appétit grâce au traitement instauré, mais si ce n’est pas le cas, votre vétérinaire sera alors amené à rapidement mettre en place une sonde de réalimentation permettant de lui apporter un aliment sous forme liquide et de couvrir son besoin énergétique.   L’aliment proposé dans ce cas est très pauvre en matières grasses et hautement digestible, dans le but de soulager au maximum le pancréas et de faciliter la reprise du transit intestinal. 

Mon chien peut-il guérir d’une pancréatite ? 

  Les pancréatites sous toutes leurs formes sont des affections graves et dont le pronostic varie considérablement en fonction de la prise en charge.  En cas de pancréatite aiguë, les chances de guérison sont bonnes si la pancréatite est rapidement diagnostiquée et traitée, si la réalimentation est précoce et si l’animal ne présente pas de complications. Les pancréatites aiguës peuvent être totalement réversibles ou évoluer vers une forme chronique si des lésions définitives s’installent. Elles peuvent également déclencher une autre maladie comme un diabète sucré. 

Comment gérer une pancréatite sur le long terme ? 

  En cas de pancréatite aiguë, même après une guérison complète, un suivi vétérinaire rapproché est nécessaire pour surveiller de près l’apparition d’éventuelles récidives.  Si votre animal souffre de pancréatite chronique, il faudra surtout lui apporter un aliment adapté de manière stricte. Des aliments industriels vétérinaires sont commercialisés spécifiquement pour le soutien de la fonction pancréatique, mais une ration ménagère à base d’aliment frais peut aussi être envisagée. Dans ce cas, la ration doit être élaborée précisément par un ou une vétérinaire nutritionniste afin d’être adaptée à votre chien et à sa maladie.