La fièvre est un symptôme très fréquent en médecine vétérinaire. La température normale du chat est comprise entre 38 et 39°C. Si elle dépasse 39°C on dit que l’animal à de la fièvre. Elle s’accompagne en général d’autres symptômes comme la baisse de forme et la baisse d’appétit. Nous verrons ici à quoi sert la fièvre, comment la détecter chez le chat, quelles sont les causes possibles et ce qui peut être fait lorsqu’elle est présente.

Qu’est-ce que la fièvre ?



Les chats sont des mammifères homéothermes à sang chaud. Cela veut dire qu’ils sont capables de réguler leur température corporelle quelque soit les conditions extérieures. Cela est possible grâce à une glande dans le cerveau appelé hypothalamus.

La température corporelle normale chez le chat est en moyenne de 38,5°C. Au-dessus de 39°C on parle de fièvre. C’est une réponse physiologique normale de défense en réponse à une agression de l’organisme, en général une infection ou un phénomène inflammatoire. Elle stimule la réponse immunitaire face à l’agresseur. Cependant au-dessus d’une certaine limite, environ 41°C, l’augmentation de température est délétère pour les cellules et les organes si elle n’est pas rapidement maîtrisée.

Comment savoir si mon chat a de la fièvre ?



L’animal fiévreux présente aussi très souvent d’autres symptômes généraux comme :

  • De la fatigue, de l’apathie ou de l’abattement
  • Une baisse d’appétit plus ou moins marquée (on parle de dysorexie ou anorexie)
  • Parfois une augmentation de la fréquence des mouvements respiratoires
  • Un pelage plus terne car le chat fait moins sa toilette

En fonction de la maladie responsable de l’apparition de la fièvre on peut observer une multitude d’autres symptômes : vomissement, diarrhée, toux, éternuements, perte vulvaire …

Toucher la truffe de votre chat n’est pas un moyen fiable de savoir s’il a de la fièvre. Un chat qui a de la fièvre peut avoir la truffe sèche et chaude mais cela n’est pas toujours le cas. Dans les cas de fièvre très importante on peut sentir que la peau du chat est chaude, notamment au niveau de la tête et des oreilles mais aussi du ventre. Encore une fois cela n’est pas une méthode précise et cela reste subjectif.

La seule façon de savoir avec certitude si votre animal à de la fièvre est de lui prendre sa température avec un thermomètre par voie rectale. Il est préférable de prendre un thermomètre digital avec embout souple à prise rapide. Il suffit qu’une personne tienne le chat et qu’une autre personne introduise le thermomètre, après avoir appliqué un peu de vaseline à son extrémité, dans l’anus du chat. N’hésitez pas à consulter notre article « Température chez le chat : comment la prendre correctement ? » pour avoir plus de détails.

Quelles sont les causes de la fièvre chez le chat ?



Les causes possibles de fièvre chez le chat sont très nombreuses. On a bien évidemment toutes les causes infectieuses auxquelles on pense généralement mais d’autres pathologies peuvent également entrainer de la fièvre chez le chat.

Exemples de causes infectieuses provoquant de la fièvre chez le chat :

  • Causes bactériennes : Toutes les bactéries peuvent entrainer de la fièvre. C’est particulièrement le cas lors de bagarres et de morsure par un autre chat, souvent à l’origine d’abcès. C’est aussi le cas avec certains agents responsables du syndrome du coryza comme chlamydia felis par exemple.
  • Causes virales : De nombreux virus chez le chat peuvent entrainer de la fièvre comme l’Herpes virus félin et le calicivirus impliqués dans le syndrome du coryza , le parvovirus félin responsable du > typhus ou bien le virus de l’immunodéficience féline (FIV) et le virus de la leucose.
  • Causes fongiques ou mycoses
  • Causes parasitaires comme par exemple la toxoplasmose.

Exemples de causes non infectieuses entrainant de la fièvre :

  • Causes inflammatoires comme la pancréatite ou la cholangite.
  • Maladies auto-immunes comme l’anémie hémolytique à médiation immune.
  • Les tumeurs.
  • Une réaction transitoire suite à la vaccination.
  • On peut parfois avoir chez le chat des épisodes de fièvre sans aucun autre symptôme et pour lesquels on n’arrive pas à mettre en évidence de cause : on parle alors de fièvre idiopathique.

    Quand allez chez le vétérinaire ?



    A partie du moment où la fièvre est mise en évidence et qu’elle est associée à une baisse de l’état générale ou à d’autres symptômes il est nécessaire de consulter votre vétérinaire afin de diagnostiquer la pathologie responsable et de mettre en place un traitement adéquat.

    Dans le cas d’une plaie légère, sans altération de l’état général de votre animal, vous pouvez dans un premier temps surveiller son état et désinfecter la plaie. Si la fièvre persiste au bout de 24h consultez votre vétérinaire.

    Dans le cas où votre chat fait un peu de fièvre dans les 24h qui suivent l’injection vaccinale il n’est pas nécessaire de s’alarmer. La fièvre est en générale modérée et disparaît dans les 24h. Si malgré tout au bout de 48h votre chat reste prostré et abattu, prenez rendez-vous.

    Quels traitements pour un chat qui a de la fièvre ?



    Quand on cherche à faire diminuer la fièvre on utilise des molécules appelées antipyrétiques. Ces médicaments sont rarement le seul traitement mis en place : il faut traiter la maladie sous-jacente pour faire disparaître la fièvre de façon définitive. Par exemple des antibiotiques en cas d’abcès, des glucocorticoïdes en cas d’inflammation auto-immune, une chirurgie d’exérèse en cas de tumeur … Ce sera à votre vétérinaire de prescrire le traitement adapté en fonction de la pathologie mise en évidence.

    Pour rappel il ne faut jamais administrer à votre chat des anti-inflammatoires humain type doliprane car ceux-ci sont toxiques et peuvent entrainer une intoxication encore plus grave que la pathologie initiale. Veuillez toujours consulter l’avis de votre vétérinaire avant de donner un médicament à votre animal. De même, ne donnez pas d’antibiotique sans avis médical afin d’éviter l’apparition de résistance aux antibiotiques pour les bactéries.

    Quel pronostic ?



    Le pronostic de la fièvre va dépendre de sa sévérité et du degré de prise en charge de celle-ci mais aussi de l’affection initiale en cause. Il n’est donc pas possible de donner une réponse générale à cette question, d’où l’importance de la consultation vétérinaire.

    Y a-t-il des moyens de prévention contre l’apparition de fièvre ?



    Il n’y a pas de moyens de prévention au sens strict de la fièvre. Pour rappel c’est un moyen de défense parfaitement normal de l’organisme. Cependant voici plusieurs choses que vous pouvez faire afin que votre chat ait une bonne hygiène de vie pour prévenir certaines affections :

    • Vacciner son chat : Toutes les maladies contre lesquels nous pouvons vacciner les chats peuvent entrainer de la fièvre. Certaines sont même très graves. Maintenir une bonne couverture vaccinale à votre animal permet de le garder au maximum en bonne santé contre ces maladies, d’autant plus si votre chat à accès à l’extérieur.
    • Vermifuger régulièrement votre animal en fonction de son mode de vie.
    • Donner lui une alimentation de qualité afin de stimuler ses défenses immunitaires et de prévenir certains soucis au niveau urinaire ou digestif par exemple.
    • Pour les chats qui ont accès à l’extérieur il est notamment recommandé de les stériliser (mâle et femelles) pour prévenir les bagarres de territoire et lors des périodes de reproduction. En effet des chats qui se battent reviennent régulièrement avec des abcès sur le corps et peuvent aussi être à risque d’attraper le FIV et la leucose.
    • Ne tardez pas à nettoyer les petites plaies en apparence de vos chats avec des désinfectant adapté comme la bétadine ou la chlorhexidine. Une petite plaie, peut, par le léchage intensif de votre chat s’infecter et entrainer de la fièvre. Et oui, contrairement à une idée reçu la salive de chat n’est pas du tout propre mais pleine de bactéries.