La cystite chez le chat : un trouble urinaire fréquent

Avec illicoVeto, profitez

La cystite chez le chat : un trouble urinaire fréquent
La cystite se définit comme une inflammation de la vessie. Elle concerne plusieurs animaux, y compris le chat qui présente alors des difficultés à uriner correctement. Ce trouble de l’appareil urinaire, fréquent chez le chat, peut s’avérer très douloureux et n’est donc pas à prendre à la légère. Il ne s’agit pas d’une maladie mais bien d’un syndrome (ensemble de symptômes) dont les origines sont nombreuses chez le chat. Il faut savoir qu’une cystite n’est pas un trouble contagieux et concerne aussi bien le chat, la chatte et le chaton.

La cystite chez le chat : explications

La cystite est un syndrome qui rentre dans les affections du bas appareil urinaire (ABAU), comprenant la vessie et l’urètre (conduit par lequel l’urine sort). Chez le chat, les causes d’une cystite sont les suivantes :

Idiopathique (entre 50 et 75% des cas)

Cela signifie qu’on ne connaît pas la cause. Chez le chat, la cystite idiopathique féline est la cause la plus courante. On peut l’apparenter à la cystite interstitielle chez la femme. La cystite idiopathique féline concerne tout aussi bien le chat mâle que le chat femelle et principalement le chat d’âge jeune et moyen. Un stress chez le chat est bien souvent en cause (déménagement, changement dans ses habitudes, nouvel arrivant dans la famille …). De plus, le surpoids pourrait être un facteur prédisposant. Enfin, les récidives sont fréquentes.

Les calculs urinaires

Également appelés urolithiases, il s’agit de la seconde cause de cystites chez le chat. Ces calculs se forment au sein de la vessie à cause d’une trop forte concentration en certains minéraux formant ainsi des cristaux qui vont s’agglomérer. Le chat stérilisé est plus sensible aux calculs urinaires.

Infection bactérienne

Des bactéries sont présentes dans le bas appareil urinaire et s’y multiplient. L’infection se fait principalement par voie ascendante, c’est-à-dire que les bactéries ont remonté dans la vessie via l’urètre depuis l’extérieur.

Tumeurs

Cette cause est plus rare chez le chat que chez le chien mais reste possible.

À savoir que parfois la cause peut être mixte (par exemple calculs et infection …). Les cystites peuvent également devenir chroniques à force de récidives.

Les symptômes de cystite chez le chat

Plusieurs signes peuvent vous alerter quant à la présence d’un problème urinaire chez votre chat. Ils ne sont pas forcément tous présents mais il est important de contacter un vétérinaire dès qu’un des signes urinaires suivants se manifeste :

    • Dysurie : difficulté à uriner. Le chat essaye d’uriner mais seules quelques gouttes sortent. Cela est parfois confondu avec une constipation ;
    • Pollakiurie : émission fréquente d’urine en petites quantités ;
    • Strangurie : douleurs durant la miction (le fait de faire pipi) ;
    • Hématurie : présence de sang dans les urines (cystite hémorragique) ;
    • Malpropreté urinaire : le chat urine dans des lieux inhabituels et hors de sa litière ;
    • Parfois, une forte odeur peut provenir de la litière en cas d’infection bactérienne (ammoniac) ;
    • Léchages à répétitions des parties génitales (principalement chez le mâle) ;
    • Agitation ;
    • Perte d’appétit

    Attention : Dans certains cas, une obstruction urinaire peut survenir par la suite : il s’agit d’une grave complication et d’une urgence ! Les chats mâles sont beaucoup plus touchés que les femelles. Cette obstruction empêche complètement le passage de l’urine. Le chat n’arrive plus à uriner, il est très abattu et peut présenter des vomissements. Il faut l’amener d’urgence chez un vétérinaire car cette obstruction peut rapidement provoquer une insuffisance rénale pouvant être mortelle !

    Les traitements pour soigner une cystite chez le chat

    Il n’existe pas de « remède miracle », les troubles urinaires sont sérieux et font mal à votre chat. C’est pourquoi il est important de consulter un vétérinaire dès l’apparition de tout signe suspect afin de le soigner.

    Le vétérinaire va d’abord faire un examen clinique de votre chat avant d’effectuer au besoin quelques examens complémentaires, comme un prélèvement d’urine pour une analyse urinaire, une radiographie de l’abdomen ou encore une échographie de l’appareil urinaire afin de voir d’éventuels calculs. L’objectif est de déterminer la cause avant de la traiter.

    Concernant la cystite idiopathique féline, le principal traitement repose sur le soulagement de la douleur. En général, le chat guérit naturellement en quelques jours. Il est nécessaire de prévenir les récidives en limitant toute source de stress dans la maison et l’environnement du chat (comprendre l’origine du stress pour la supprimer, installation de dispositifs de phéromones apaisants …) tout en respectant ses besoins essentiels.

    Ainsi, il convient de faire attention à respecter quelques règles essentielles, surtout si plusieurs chats cohabitent au sein du même foyer : chaque chat doit avoir sa propre litière, sa propre gamelle de nourriture et d’eau plus une supplémentaire par foyer et ce dans un endroit au calme. Un enrichissement de son environnement en jeux, griffoir … est également important pour son bien-être. Enfin, il est également possible de changer son alimentation en faveur d’un aliment adapté pour problèmes urinaires selon les conseils de votre vétérinaire.

    Pour les calculs urinaires, l’objectif du traitement est de dissoudre les calculs pour les faire disparaître. Une alimentation humide sera à privilégier et à adapter en fonction de la nature des calculs de votre chat. Par ailleurs, pour les calculs qui ne peuvent être dilués, une chirurgie pourra être nécessaire afin de les retirer.

    Le but étant de diluer les cristaux accumulés, n’hésitez pas à installer des dispositifs tels qu’une fontaine à eau pour inciter votre chat à boire plus. Vous pouvez également multiplier les points d’eau dans son lieu de vie. La couleur des urines est un bon indicateur de dilution. Plus les urines sont claires, plus elles sont diluées, c’est l’objectif à atteindre. Plus les urines sont foncées, plus elles sont concentrées. C’est un signe que le chat ne boit pas assez. Vous pouvez opter pour une litière de couleur claire voire blanche afin de vous rendre compte de la couleur des urines de votre chat.

    En cas d’infection bactérienne, un antibiotique dirigé contre la bactérie incriminée sera prescrit par votre vétérinaire. Ce médicament sera à administrer au chat durant plusieurs jours.

    Enfin, pour les tumeurs, une chirurgie voire une chimiothérapie peuvent être réalisées.

    Vos questions et réponses sur la cystite chez le chat

    Quels sont les symptômes d’une cystite chez le chat qui doivent m’alerter ?

    Un chat qui a du mal à uriner est un signe que vous devez reconnaître. Tout signe urinaire décrit ci-dessus doit être signalé à un vétérinaire. Lui seul pourra déterminer l’origine du problème et soigner votre chat.

    Comment soigner un chat qui a une cystite ?

    Votre vétérinaire déterminera le traitement en fonction de la cause de la cystite. Il est important de prendre en compte que les récidives sont fréquentes et qu’il va falloir faire des adaptations au sein de votre foyer : éliminer les sources de stress, augmenter le nombre de points d’eau, modifier l’alimentation de votre chat …

    Quel médicament est prescrit pour une cystite chez le chat ?

    Divers médicaments peuvent être prescrits en fonction de l’origine de la cystite. Il est possible que votre vétérinaire vous fasse une ordonnance d’un antispasmodique pour relaxer l’uretère et ainsi faciliter l’évacuation de l’urine.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email
Dr Sarah André

Dr Sarah André

Docteure Vétérinaire diplômée de l’École Nationale Vétérinaire de Nantes, je suis vétérinaire conseil et directrice opérationnelle chez illicoVeto.
Dr Sarah André

Dr Sarah André

Docteure Vétérinaire diplômée de l’École Nationale Vétérinaire de Nantes, je suis vétérinaire conseil et directrice opérationnelle chez illicoVeto.

Avec illicoVeto, évitez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1Phasellus non sed Nullam sit eget efficitur. Praesent