Vous venez de faire l’acquisition d’un chaton ou d’adopter un chat adulte ? Vous avez entendu parler d’assurance pour les animaux mais vous hésitez à souscrire à l’une d’entre elles ? Voici tout ce que vous devez savoir à propos des assurances pour chat.

L’assurance chat, tout comme les mutuelles santé pour nous, présente différentes formules. Celles-ci peuvent varier en fonction de la race de votre chat (en raison de l’existence de prédispositions raciales à certaines pathologies), de son mode de vie (mode de vie en intérieur strict ou avec un accès à l’extérieur, s’accompagnant bien sûr d’un risque d’accidents nettement plus important) mais, bien évidemment, en fonction également de vos souhaits, notamment en matière de prévention.

Découvrons donc ensemble quelles sont les situations qui sont couvertes par les assurances pour chat :

1. Les accidents

La plupart des assurances couvrent les frais vétérinaires engendrés par les situations relevant d’un accident (chute, accident de la voie publique, bagarre entre congénères…). Cela comprend aussi bien la consultation que les soins courants à mettre en place consécutivement à l’accident. Les frais chirurgicaux, ou bien encore ceux liés à une hospitalisation de l’animal, peuvent également être pris en charge.

2. Les maladies

    La plupart des assurances couvrent les frais vétérinaires en lien avec des maladies, que ce soit la consultation en elle-même ou bien les examens complémentaires réalisés pour établir un diagnostic :
  • Bilan sanguin,
  • Examens d’imagerie médicale (radiographies, échographie, scanner),
  • Analyse d’urines,
  • Etc…

Les interventions chirurgicales et les périodes d'hospitalisation causées par la maladie sont également prises en charge en règle générale.

Dans certains cas, le prix des traitements médicaux est également couvert par l’assurance.

3. Les soins préventifs

Il existe des formules au sein desquels les soins dits « de prévention » sont pris en charge pour l’animal assuré.
    Sont regroupés dans les soins de prévention :

  • La stérilisation,
  • Les protocoles de vaccination,
  • Les traitements antiparasitaires internes (vermifuges) et externes (traitements anti-puces et anti-tiques),
  • Les bilans de santé,
  • Les détartrages,
  • Les produits d’entretien (nettoyants pour les oreilles, les yeux…),

Parfois, même la mise en place d’une alimentation spécifique destinée à éviter l’apparition de complications médicales (comme l’obésité par exemple) est considérée, à juste titre d’un point de vue scientifique, comme de la prévention et donc prise en charge.

4. Critères d’éligibilité

Attention, tous les chats ne peuvent être assurés. En effet, il existe toujours un âge minimum (généralement 8 semaines) et un âge maximum pour souscrire pour la première fois à une formule d’assurance (généralement autour de 5 à 8 ans en fonction de la compagnie d’assurance).

5. Remboursements

    Les conditions de remboursement sont variables en fonction :
  • De l’assureur,
  • De la formule pour laquelle vous avez opté.
En effet, selon la formule à laquelle vous avez souscrit et conformément aux conditions de celle-ci, les taux de remboursements pour les situations relevant d’un accident ou d’une maladie peuvent varier, généralement de 60 à 100% des frais engagés.

Il peut également être introduit dans les conditions générales une notion de plafond, somme à partir de laquelle les frais supplémentaires seront intégralement à votre charge.

Enfin, concernant les soins de prévention, c’est souvent la notion de forfait qui prédomine. Exemple : vous êtes remboursés à hauteur de 70€/an pour les produits d’entretien de votre animal ou encore à hauteur de 90€ tous les 3 ans en ce qui concerne les détartrages.

De manière générale, l’émergence des assurances pour nos animaux de compagnie a permis d’accompagner la qualité des soins médicaux que les vétérinaires sont désormais en capacité de leur apporter. Souscrire une assurance vous permettra de bien gérer les situations imprévues et potentiellement délicates d’un point de vue financier, et ainsi d’apporter à votre animal les meilleures chances de recevoir des soins médicaux optimaux.