Webconférence

Comment reconnaître que son animal souffre ?

La souffrance peut être définie par la conscience de la douleur. L’animal étant un être doué de sensibilité au regard de la loi depuis 2015, il est capable de ressentir des émotions et notamment de la douleur. La douleur est un mécanisme de survie, elle remplit une fonction d’alerte permettant à l’individu de s’adapter au ressenti douloureux. Elle peut être amplifiée par le souvenir ou la peur. Il est nécessaire de savoir la reconnaître, pour pouvoir la gérer précocement.

Les causes de douleur chez l’animal sont les suivantes :

  • Un événement traumatique
  • Une intervention chirurgicale
  • Une maladie
  • Une exposition à un stress prolongé.

En l’absence d’un langage commun, certains signes sont à repérer chez votre animal de compagnie.
Lors de ce webinar, vous apprendrez à remarquer les différents signes de souffrance que présente votre animal, afin de mieux les interpréter et dans le but de pouvoir les retranscrire à votre vétérinaire pour l’aider à adapter sa prise en charge.

Des signes comportementaux existent comme par exemple :

  • Disparition des comportements habituels
  • Agressivité anormale chez un animal habituellement docile
  • Perte ou absence d’appétit
  • Modification de la mobilité
  • Expressions faciales ou postures de douleur.

Ces signes ne sont pas toujours visibles en consultation chez votre vétérinaire à cause du stress ressenti par votre animal. Il est donc important de bien les noter chez vous. L’appréciation correcte d’une souffrance chez votre animal implique une bonne connaissance de son comportement habituel.

Des signes médicaux sont également possibles à noter en cas de douleur comme par exemple :

  • Une augmentation de fréquence cardiaque
  • Une modification de la respiration de votre animal
  • Une réaction à la palpation de la zone supposée douloureuse.

Lors de ce webinar, il vous sera expliqué comment mesurer ces signes.

Il existe des manières plus objectives pour mesurer la douleur de votre animal comme des grilles de notation ou des colliers mesurant l’activité de votre animal.

Votre aide dans l’observation des différents signes de souffrance de votre animal permettra une meilleure prise en charge de celle-ci par votre vétérinaire grâce à des médicaments comme des anti-inflammatoires, des morphiniques ou autres substances permettant de limiter ou supprimer la douleur ressentie. Des alternatives non médicamenteuses existent comme l’ostéopathie, l’acupuncture, la cryothérapie ou alors des chirurgies qui permettent de retirer la zone douloureuse (par exemple l’amputation d’un doigt fracturé qui est par conséquent douloureux).

Votre animal est un être vivant qui ressent de la douleur. Il faut donc savoir la repérer, vous en tant que propriétaire, pour pouvoir vous rapprochez précocement de votre vétérinaire. Grâce à ce webinar, vous aurez toutes les clés nécessaires pour garantir le bien-être de votre compagnon à 4 pattes.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email
Elodie Losserand

Elodie Losserand

Vétérinaire diplômée de l’École Nationale Vétérinaire de Toulouse, je suis vétérinaire conseil et conférencière chez illicoVeto.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dapibus pulvinar Aenean quis neque. consectetur sit luctus