Pourquoi mon chien vomit jaune ?

Avec illicoVeto, profitez

Le vomissement est un symptôme courant chez le chien. Il peut s’agir d’un symptôme bénin lié à une intolérance digestive ou à une ingestion trop rapide du repas. Attention, ce symptôme peut également être le signe d’appel d’une maladie plus grave, d’origine digestive ou non. La présence d’une couleur jaune dans le vomit d’un chien est à relier à la présence de bile. Cela ne présage pas forcément d’une atteinte du foie ou des voies biliaires, ni même d’une grande gravité. Cet article vous apporte les éléments vous permettant de mieux décrypter une telle situation.

Votre chien vomit jaune ? Vous souhaitez savoir si c’est grave et comment agir ?

Parler à un vétérinaire

 

D’où provient la bile observée dans les vomissements jaunes ?

La bile est un liquide biologique de couleur jaune à verte qui est produit par le foie et qui favorise la digestion. Une fois fabriquée, la bile est stockée dans la vésicule biliaire avant d’être relarguée dans l’intestin au cours de la digestion. La bile est relarguée par le canal cholédoque dans l’intestin, juste après la sortie de l’estomac. Puisque le vomissement consiste en l’expulsion d’un contenu alimentaire ou liquidien en provenance de l’estomac, il peut être normal de retrouver de la bile dans l’excréta produit par le vomissement.  La bile est surtout visible lorsque le vomissement se déroule en présence d’un estomac vide ou peu rempli. L’aspect du vomit n’est pas corréler à la gravité de la maladie sous-jacente. En revanche, l’état général de l’animal est un bon indicateur pour savoir quand consulter.

Les causes de vomissement de bile chez le chien

Les causes bénignes

Il n’est pas rare d’observer parfois son chien manger de l’herbe et entendre son ventre gargouiller sévèrement. Très souvent, quelques heures après un tel comportement, on observe un ou plusieurs vomissements d’herbe mélangée à de la bile. Si ce symptôme est isolé et n’est pas associé à une perte d’appétit ou à un abattement, une simple surveillance de l’animal est préconisée. On dit que les chiens se « purgent » de temps en temps.

Un chien peut vomir de la bile en cas de mal des transports (voiture, train, bateau, avion).  En général, après quelques trajets, le chien s’habitue et le mal des transports disparait. Toutefois, si les vomissements liés au mal des transports posent des désagréments, le vétérinaire peut prescrire certains médicaments à effets anti-nauséeux.

Un changement alimentaire trop brutal peut entrainer l’apparition de vomissements chez le chien. C’est pour cette raison qu’il est conseillé, quel que soit l’âge de l’animal, de réaliser des transitions alimentaires sur plusieurs jours en incorporant progressivement le nouvel aliment à l’ancien.

L’ingestion de certaines plantes ou de produits ménagers peu toxiques ou ingérés en petite quantité par un chien peut provoquer des vomissements de bile. Attention, cependant, « c’est la dose qui fait le poison ».  Les effets dépendent du type de plante ou de produit ingéré et surtout de la quantité ingérée.

Certains médicaments peuvent avoir des effets secondaires digestifs (ciclosporine, anti-inflammatoires, antibiotiques, antalgiques morphiniques). Il convient toujours de prévenir le vétérinaire en présence de symptômes anormaux chez un animal sous traitement. Le plus souvent, ces symptômes disparaissent à l’arrêt du traitement mais le vétérinaire peut être amené à modifier sa prescription pour poursuivre un traitement s’il est indispensable à l’animal.

Les causes plus graves

Voici une liste non exhaustive de certaines causes graves de vomissements chez le chien :

  • L’ingestion d’un toxique dangereux ou ingéré en grande quantité (plantes, produits ménagers, chocolat). Si votre chien vient d’ingérer un toxique, il est possible de le faire vomir pour éviter une absorption trop importante du toxique par le tube digestif de l’animal et éviter certaines conséquences graves. Dans ce cas, contactez un vétérinaire rapidement, il pourra réaliser une injection pro-vomitive à votre animal.
  • Une obstruction intestinale suite à l’ingestion d’un corps étranger non digestible (plastique, linge, caillou, etc.). Lorsque ces objets sont de taille importante ou de forme contondante, ils peuvent boucher l’estomac ou l’intestin, voire les perforer. Dans ce genre de cas, le vétérinaire réalisera une radiographie ou une échographie pour préciser le diagnostic. Une chirurgie sera alors indispensable pour retirer le corps étranger.
  • Un surdosage médicamenteux. L’administration d’une trop grande quantité d’un médicament, même adapté au chien, peut avoir de graves conséquences qui ne sont parfois pas décelables tout de suite. Les médicaments les plus connus à effets digestifs sont les anti-inflammatoires. Administrés à de fortes doses ou sur le long terme, ils peuvent entrainer l’apparition d’ulcères digestifs.
  • Une hépatite, une pancréatite, une pyélonéphrite, une insuffisance rénale,
  • Un cancer des voies digestives ou extra-digestives,
  • Certaines maladies infectieuses (leptospirose, parvovirose, salmonellose),
  • Certaines maladies nerveuses (syndrome vestibulaire, encéphalite).

Comment agir face à un ou plusieurs vomissements contenant de la bile chez le chien ?

Un vomissement isolé, même s’il contient beaucoup de bile, sans altération de l’appétit et de l’état général de votre animal n’est pas alarmant. En revanche, en présence de vomissements répétitifs, et si l’état général est altéré, il convient de consulter en urgence un vétérinaire.


Plus d’information dans notre dossier


Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email
illicoVeto

illicoVeto

illicoVeto

illicoVeto

Avec illicoVeto, évitez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

felis leo. Lorem ultricies Aenean dapibus elit. tempus in facilisis