Votre chien laisse des poils partout dans la maison ? Voici les causes probables de cette perte de poils ainsi que les solutions et les comportements à adopter.

La perte de poils, un processus normal chez le chien

Chez le chien, la perte de poils s’effectue toute l’année mais est plus importante lorsque l’animal est en période de mue. En général, les mues se produisent deux fois par an, au printemps et en automne. Lors des mues du printemps, le chien perd ses poils d’hiver et lors des mues d’automne, il perd ses poils d’été. La durée du remplacement des poils varie en fonction de la race du chien, mais ne dure pas moins de cinq semaines chez un chien quotidiennement brossé. Les chiens nordiques ont par exemple des pousses très lentes, tandis que les chiens frisés comme les caniches ont des pousses beaucoup plus rapides. En cas de stress ou de changement d’environnement, il est également normal que le chien perde ses poils, parfois même 2 - 3 mois après l’épisode de stress. Mais d’autres facteurs, comme une maladie, peuvent engendrer ce phénomène.

Les maladies qui causent la perte des poils

Voici les principales maladies qui peuvent être une cause pathologique d’une perte de poils chez le chien.
  • La teigne : causée par des champignons microscopiques, c’est l’une des maladies qui provoque la perte de poils chez le chien. En se logeant dans la gaine du poil, ces champignons se nourrissent de la kératine du poil. Un chien qui a la teigne peut transmettre cette maladie à d’autres espèces animales et à l’homme. Elle est cependant rare chez le chien, mais plus fréquente chez le chat.
  • La leishmaniose : c’est une maladie transmise par un insecte ressemblant à un moustique appelé phlébotome, présent dans le pourtour méditerranéen. Les principaux symptômes de cette maladie sont l’amaigrissement et les pellicules. Il existe des traitements pour prévenir cette maladie, dont l’animal ne se débarrasse jamais une fois contaminé.
  • La gale du chien : cette maladie est causée par un parasite sous-cutané. Le chien présente des plaques rouges qui le démangent fortement. À force de gratter sur les plaques, il retire les poils sur les zones infestées. Cette maladie est très contagieuse pour ses congénères comme pour l’homme.
  • La DAPP ou Dermatite par Allergie aux Piqûres de Puces : de nombreuses espèces de chiens peuvent être allergiques à la piqûre des puces. Il en résulte en général des croutes ou des pellicules sur les zones touchées, qui sont généralement le bas du dos, la face postérieure des cuisses, l’abdomen. Celles-ci entraînent une dépilation.

Besoin de plus d'informations ?

échangez avec un vétérinaire rapidement

  • Par écrit
  • De vive voix
  • En vidéo
Parler à un vétérinaire
Vérifiez également si vous n’avez pas changé l’alimentation de votre chien. Une modification du régime peut impacter le pelage du chien.

Mon chien perd ses poils. Quelles sont mes solutions ?

Rassurez-vous, la perte de poils de votre toutou n’est pas irréversible et des solutions existent. Lors des périodes de mue, brosser quotidien votre chien est indispensable. Après le brossage, vérifiez que la fourrure est parfaitement lisse en utilisant un peigne démêlant. Si le peigne ne glisse pas avec fluidité, reprenez le brossage. La chute de poils devrait alors s’atténuer progressivement avec le changement de saison. Néanmoins, si celle-ci perdure et qu’aucune repousse n’est constaté au bout de quelques semaines, consulter un vétérinaire. Si la perte de poils est liée à une maladie et que le chien présente des plaques rouges ou autres problèmes cutanés, faites en sorte de ne pas toucher ces zones lorsque vous brossez sa fourrure, et consultez un vétérinaire.

Votre chien perd ses poils ?

échangez avec un vétérinaire rapidement

  • Par écrit
  • De vive voix
  • En vidéo
Parler à un vétérinaire
DENIAU S., Analyses pilaires minérales chez le chien et le chat, Thèse Méd Vet, Alfort, 2001, 154p. BAILLY L., Démarche diagnostique face à une alopécie, Thèse Méd Vet, Lyon, 2008, 100p