Votre chien finit ses repas en un temps record ? Vous avez à peine déposé sa gamelle qu’elle est déjà vide ? Comme un grand nombre de propriétaires de chien, vous avez un animal très glouton ! Voici quelques astuces pour faire en sorte que votre compagnon mange moins vite.

Pourquoi mon chien mange-t-il aussi vite ?

Bien qu’assez fréquent, ce comportement fait partie du caractère du chien et tous n’auront pas la même attitude face à leur gamelle. Certains chiens très gloutons vont en ingurgiter le contenu en quelques secondes alors que d’autres vont prendre leur temps pour achever leur repas. Quelques races sont particulièrement réputées pour manger à toute allure comme le Labrador, le Golden Retriever ou encore le Beagle par exemple. Les chiens excessivement voraces peuvent agir de la sorte par esprit de compétition pour la nourriture. En effet, chez les loups, la hiérarchie de meute conditionnait l’accès aux ressources alimentaires. Bien que nos chiens domestiques soient très différents de leurs ancêtres, il est clair que ceux qui vivent avec d’autres congénères ont tendance à manger plus rapidement par concurrence alimentaire. Les chiots qui grandissent dans une portée avec une forte compétition pour l’accès à la nourriture peuvent conserver ce comportement toute leur vie. De la même manière, les chiens ont tendance à ingérer une plus grande quantité d’aliment lorsqu’ils vivent avec d’autres chiens que lorsqu’ils vivent seuls. C’est ce qu’on appelle l’effet de « facilitation sociale », qui est un phénomène d’influence de groupe et d’imitation. Cette gloutonnerie peut aussi être expliquée par un apport calorique insuffisant ou un apport inadapté aux besoins nutritionnels (protéines, glucides, matières grasses). Toutes les croquettes n’apportent pas la même quantité d’énergie et leur composition varie énormément sur le plan nutritionnel. Si votre chien engloutit sa gamelle à toute vitesse et vous réclame à manger le reste de la journée, il a peut-être faim et sa ration doit dans ce cas être réévaluée. Attention ! Dans certains cas, l’augmentation excessive de l’appétit (qu’on appelle polyphagie) peut être la manifestation d’une maladie hormonale (hypothyroïdie, syndrome de Cushing, diabète sucré etc.). Si votre toutou, qui se contentait jusque-là de sa ration quotidienne, se met subitement à voler de la nourriture ou à réclamer sans cesse, n’hésitez pas à en parler à votre vétérinaire.

Pourquoi ralentir la prise alimentaire ?

Éviter le risque de surpoids

Le fait que votre chien dévore ses repas ne signifie pas nécessairement qu’il est affamé ! Une erreur classique est d’augmenter le volume de la ration en pensant le satisfaire. Il faut savoir que les chiens qui dévorent leurs repas sont capables de manger jusqu’à atteindre la capacité de distension maximale de leur estomac, bien au-delà de leur besoin énergétique. La principale conséquence de cette suralimentation, à terme, est le surpoids voire l’obésité, souvent à l’origine de complications médicales.

Éviter les régurgitations ou les vomissements

Un chien qui vide sa gamelle en quelques secondes voit son estomac se remplir très rapidement. Une surcharge gastrique peut provoquer une indigestion, à l’origine de régurgitations ou de vomissements rapidement après le repas (souvent dans les deux heures). Contrairement aux régurgitations, les vomissements s’accompagnent de violents efforts abdominaux jusqu’à l’évacuation du bol alimentaire.

Limiter l’aérophagie et les ballonnements

Quand votre chien dévore ses croquettes, il avale une très grande quantité d’air qui se retrouve dans l’estomac puis dans les intestins. Cette aérophagie peut générer des douleurs digestives importantes, liées à la dilatation de l’estomac et des intestins ainsi que des flatulences peu appréciées par les propriétaires.

Diminuer le risque d’un Syndrome de Dilatation-Torsion d’Estomac (SDTE)

Le SDTE est une affection extrêmement grave qui concerne particulièrement les chiens de grandes races ou de races géantes. Bien que les causes exactes de son déclenchement soient encore inconnues, il a été prouvé que l’ingestion rapide d’un repas de volume important était un facteur de risque. L’estomac se remplit d’aliments et d’air, qui s’accumule par aérophagie et par fermentation bactérienne. L’estomac se dilate excessivement et finit souvent par se tordre sur lui-même, provoquant un état de choc gravissime chez le chien. Cette complication est mortelle si elle n’est pas prise en charge très rapidement.

Quelles sont les solutions pour que mon chien mange plus lentement ?

Votre chien mange très vite ? Ce n’est pas une fatalité ! Différentes astuces permettent de ralentir sa prise alimentaire :
  • Le nourrir à distance de ses congénères
Si vous possédez plusieurs chiens, il est très important de les nourrir dans des espaces séparés, au calme, afin d’éviter la compétition pour la ressource alimentaire. Ceci permettra également d’éviter les bagarres et les agressions lorsque la concurrence est forte.
  • Fractionner la ration en plusieurs repas distribués à heures fixes
L’ingestion d’un repas unique et volumineux génèrera davantage de troubles digestifs que plusieurs petits repas répartis sur la journée. Votre chien, s’il ne mange qu’une fois par jour, risque d’avoir faim quelques heures plus tard et donc se jeter sur le repas du lendemain. Le fait de fractionner la ration quotidienne en deux ou trois repas permettrait également d’améliorer la sensation de satiété (le fait d’être rassasié) et de diminuer le risque de SDTE. Par ailleurs, nourrir son chien à heures fixes est très important. L’inverse pourrait générer du stress chez votre compagnon et l’inciter à dévorer son repas.
  • Vérifier la composition des croquettes et le volume de la ration
N’hésitez pas à consulter notre article sur la quantité de croquettes que vous devez distribuer à votre chien. En effet, évitez de vous fier uniquement aux volumes indiqués sur les paquets de croquettes. Ces quantités possèdent un rôle informatif mais ne conviennent pas à tous les chiens. Par ailleurs, il est parfois nécessaire d’ajuster l’apport de certains nutriments (protéines notamment) et un changement alimentaire peut vous être proposé par votre vétérinaire.
  • Utiliser une gamelle anti glouton
Pour ralentir la prise alimentaire, rien de tel que les gamelles interactives ! Ces dernières se présentent sous de très nombreuses formes : des plateaux de jeu, des tapis de fouille, des distributeurs ludiques ou encore des bols à alimentation lente. Leur objectif commun est de compliquer l’accès de votre chien à ses croquettes. Votre compagnon va donc devoir fournir un effort pour s’alimenter, tout en s’amusant. Cela va donc nécessairement allonger la durée de ses repas et améliorer son sentiment de satiété. Les essayez, c’est les adopter !
  • Favoriser la mastication
Un bon moyen de ralentir la prise alimentaire est d’augmenter la mastication. Cette dernière a également des effets positifs sur l’hygiène bucco-dentaire en ralentissant le dépôt du tartre. Pour pousser votre chien à mâcher, l’idéal est de lui distribuer une ration ménagère. Celle-ci est composée d’aliments frais (viande, légumes, matières grasses, féculents et complément de vitamines et de minéraux) et doit être calculée par votre vétérinaire pour s’adapter aux besoins de votre chien. La consistance des aliments (la viande particulièrement) favorise la mastication et l’augmentation du volume de la ration permet une meilleure satiété. N’hésitez pas à vous tourner vers votre vétérinaire traitant qui saura vous conseiller sur les mesures les plus adaptées à votre compagnon et son mode de vie.