Analyser et soulager les douleurs articulaires de votre chat

Dr Marion Tissier

Dr Marion Tissier

Docteure Vétérinaire diplômée de l’École Nationale Vétérinaire de Lyon, je suis vétérinaire conseil chez illicoVeto depuis 2019.

Le chat est un mammifère carnivore qui, comme l’homme et le chien, peut être touché par l’arthrose en vieillissant ou suite à un traumatisme articulaire. En revanche, sa légèreté, sa souplesse et son agilité le rendent moins fréquemment exposé à cette maladie que le chien.

Qu’est-ce que l’arthrose ?

L’arthrose est une maladie chronique due à la dégradation du cartilage constituant les articulations. Elle peut concerner une ou plusieurs articulations et se manifeste par des douleurs chroniques. Il s’agit, le plus souvent, d’une maladie touchant les individus âgés mais elle peut se développer tôt chez des animaux souffrant de malformations osseuses congénitales ou suite à un traumatisme impliquant une articulation.

Les causes d’apparition de l’arthrose

Tous les évènements qui portent atteinte à l’intégrité du cartilage composant les articulations vont causer de l’arthrose.

Le vieillissement est une cause naturelle de développement de l’arthrose. En effet, le cartilage constituant les articulations des mammifères a une durée de vie limitée. Avec le temps, il devient moins épais, moins lisse et moins souple, ce qui rend l’articulation moins fonctionnelle dans ses mouvements.  L’articulation peut être comparée à un mécanisme bien huilé qui a tendance à se gripper dans le temps car les matériaux le composant s’effritent et s’amincissent.

Certaines malformations osseuses congénitales peuvent accélérer l’apparition de l’arthrose.

Des atteintes infectieuses ou auto-immunes d’une ou plusieurs articulations (polyarthrite, arthrite septique) peuvent être propices au vieillissement prématuré du cartilage articulaire.

Enfin, les traumatismes impliquant les articulations (fractures articulaires, rupture du ligament croisé) favorisent la survenue d’arthrose précoce, de même que l’obésité chez le chat.

Vous avez des questions sur l'arthrose chez le chat ?

échangez avec un vétérinaire rapidement

  • Par écrit
  • De vive voix
  • En vidéo
Parler à un vétérinaire

Les signes révélateurs de douleurs articulaires chez le chat

L’arthrose est une maladie d’évolution lente qui se manifeste par une douleur chronique en regard d’une ou plusieurs articulations. Le chat arthrosique présente une démarche modifiée ; raideur, boiterie, difficultés à se lever, impossibilité de sauter. Le plus souvent, les symptômes apparaissent progressivement. Chez le chat, il est parfois difficile de repérer ces symptômes d’arthrose car ils vont s’instaurer très progressivement. Seules des changements de comportement sont alors observables ; modification du lieu de couchage vers un endroit plus accessible, raccourcissement des sorties en extérieur, inaccessibilité des zones en hauteur, malpropreté urinaire ou fécale, agressivité, prostration.

Comment améliorer la qualité de vie de votre animal ?

Prévenir l’apparition de l’arthrose

La prévention de l’arthrose passe par 2 axes importants chez le chat ; une bonne alimentation et le contrôle du poids.

Une alimentation de bonne qualité, adaptée à l’âge et à l’état de santé de l’animal est essentielle. En effet, les aliments pour animaux âgés contiennent souvent des compléments alimentaires tels que des chondroprotecteurs et des antioxydants permettant de ralentir le vieillissement des cartilages. Les animaux à risque d’arthrose précoce peuvent être mis sous alimentation spécifique. Ces aliments contiennent souvent des chondroprotecteurs et des acides gras essentiels (omega 3) qui diminuent les phénomènes d’inflammation accompagnant l’arthrose. Ces aliments sur la boutique en ligne.

Un animal vieillissant qui est en surpoids est à risque d’arthrose. La gestion de son poids est donc primordiale pour lui éviter des douleurs articulaires chroniques.

Êtes-vous sûr de lui donner la meilleure alimentation ?

Découvrez notre boutique d'aliments

  • Produits
    premium
  • Sélectionnés par
    nos vétérinaires
  • Origine 100%
    Française
Je shop

Soulager les douleurs

En cas de crise d’arthrose, le vétérinaire pourra prescrire des anti-inflammatoires non stéroïdiens ou des antalgiques à base de morphine. Attention, n’administrez jamais un anti-inflammatoire de votre pharmacie sans avis vétérinaire car certaines molécules utilisables chez les humaines sont toxiques pour les animaux.

Sur des douleurs plus chroniques, la phytothérapie peut être intéressante. En effet, certaines plantes ont des effets anti-inflammatoires naturels. Citons, par exemple, le curcuma, la mélisse, le cassis ou le desmodium. Chez l’animal, ces plantes sont administrées par voie orale, sous la forme d’extraits de plantes standardisés. Les doses et la fréquence des administrations sont fixées par un vétérinaire phytothérapeute.

Supplémenter l’alimentation en acides gras essentiels de type Omega 3 est importante pour leurs effets anti-inflammatoires.

La physiothérapie vétérinaire, sorte de kinésithérapie pour les animaux, est également une solution pour gérer l’arthrose des animaux. L’ultrasonothérapie et la thérapie laser permettent de combattre la douleur. L’hydrothérapie permet de rééduquer une ou plusieurs articulations fragilisées. Ainsi, l’ensemble des techniques de physiothérapie permet d’améliorer le confort des animaux atteints d’arthrose. Il existe des centres de physiothérapie vétérinaire spécialisés pour les chiens, chats et chevaux. Certaines cliniques vétérinaires proposent également de la physiothérapie.

L’acupuncture peut également être utilisée sur des animaux qui la tolère. Elle permet de soulager la douleur.

Enfin, l’aménagement de l’environnement de l’animal atteint d’arthrose permet d’améliorer son confort de vie. Nous vous conseillons de remplacer son lieu de couchage par tapis bien moelleux et chaud. L’accès aux litières et aux gamelles doit être facilité ; ne les placez pas en hauteur.

En cas de doute

échangez avec un vétérinaire rapidement

  • Par écrit
  • De vive voix
  • En vidéo
Parler à un vétérinaire

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email
1
Donec velit, justo quis, Aliquam ante.