Adopter un chat : les conseils d’un vétérinaire

Dr Sarah André

Dr Sarah André

Docteure Vétérinaire diplômée de l’École Nationale Vétérinaire de Nantes, je suis vétérinaire conseil chez illicoVeto depuis 2020.

Parmi tous les animaux domestiques, vous avez décidé d’adopter un chat. Voilà un très beau projet ! Mais cette décision d’adoption doit être un acte réfléchi car adopter un chat, c’est s’engager à garantir son bien-être et sa bonne santé durant toute sa vie soit sur une quinzaine d’années voire plus ! Alors, vous êtes-vous posé les bonnes questions et avez-vous pensé à tout ? Pas d’inquiétudes, dans cet article vous trouverez tout ce qu’il faut savoir pour réussir l’adoption du futur nouveau petit membre de votre foyer.

Comment et où adopter un chat ?

Pour commencer, il faut choisir le lieu où l’on souhaite acquérir son futur chat. Il existe plusieurs refuges et associations de protection animale où de nombreux animaux attendent d’avoir leur « famille pour la vie ». Vous pouvez également décider d’opter pour un élevage. Renseignez-vous sur les refuges et élevages présents près de chez vous, contactez-les pour leur poser vos questions et rendez-vous sur place pour visiter les lieux ! Vous pouvez également vous renseigner auprès de votre vétérinaire chez qui des annonces sont régulièrement déposées. Une fois que votre choix est fait, vous pourrez choisir votre nouveau compagnon à 4 pattes.

Attention aux annonces sur internet ! Malheureusement aujourd’hui le trafic d’animaux de compagnie issus d’importations illégales est toujours présent. Vérifiez bien que sur chaque annonce de vente d’un chat ou d’un chien figurent les coordonnées du vendeur, notamment le numéro de SIREN de l’éleveur (est considéré comme éleveur toute personne vendant au moins un animal issu d’une femelle reproductrice lui appartenant) ainsi que le numéro d’identification de l’animal, ou, à défaut, celui de sa mère. En ce qui concerne les dons de chats ou de chiens, un numéro de SIREN n’est pas obligatoire mais les annonces doivent respecter les mêmes règles que celles d’une vente et la mention « gratuit » doit obligatoirement y figurer. Par ailleurs, la vente en libre-service d’animaux de compagnie est interdite par la loi.

Quelle race choisir ?

Renseignez-vous sur la race qui peut correspondre à votre mode de vie et ne pas porter votre choix sur des raisons esthétiques. En effet, certains chats demanderont beaucoup d’attention tandis que d’autres seront plus solitaires. Il est impératif de répondre aux besoins essentiels de chaque race de chat pour garantir son bien-être. Chaque race a ses particularités, le Siamois est réputé pour être « bavard », le Sacré de Birmanie est calme et préfère ne s’attacher qu’à une seule personne tandis que le Chartreux sera à l’aise dans une famille avec des enfants.

De plus, renseignez-vous également sur l’entretien, certaines races demandent du temps d’entretien pour leur pelage, notamment les races de chats à poils longs comme le Persan.

Pour vous aider à choisir la race de votre chat, n’hésitez pas à consulter nos Fiches Races Chats .

Si vous décidez d’adopter un chat au sein d’un refuge, le choix ne se portera pas sur une race mais sur un individu. Les chats en refuges sont très majoritairement des chats de gouttière sans race particulière. Chaque chat a ainsi un caractère différent allant du chat sociable au chat craintif, qui pourra convenir à tel ou tel foyer.

À quel âge adopter votre chat ?

Si vous décidez d’adopter un chaton, il faut savoir que toute cession d’un chat ne peut se faire avant l’âge de 8 semaines, c’est-à-dire avant que le chat ne soit sevré. Le sevrage est une étape importante pour le chaton car c’est grâce à cela qu’il devient autonome et propre. Adopter un chaton, c’est faire le choix de s’engager pour toute sa vie. Si vous ne souhaitez pas forcément vous engager sur une si longue durée, des solutions existent. En effet, dans les refuges, plusieurs chats adultes, parfois même âgés, attendent d’être adoptés. Certains félins pourraient passer une retraite paisible au sein d’une famille avec plein de caresses. Pensez-y !

Adopter un chat ou une chatte ?

Le choix du sexe est également à prendre en compte dans votre réflexion puisque certains comportements diffèrent entre un minet et une minette lorsqu’ils ne sont pas stérilisés. Malgré cela, aujourd’hui il est vivement recommandé de faire stériliser son animal, mâle ou femelle. Non seulement cela permet d’éviter la prolifération de chats errants mais en plus c’est un acte préventif pour leur santé. De plus, les refuges sont débordés tant il y a de chats abandonnés, victimes de maltraitance et de portées non désirées. C’est pourquoi ils imposent une stérilisation de tout animal adopté et pas encore stérilisé.

Adoption d’un chat : combien ça coûte ?

Tout d’abord, il faut compter le prix du chat en lui-même. Si vous optez pour un chat de race, le prix est plus élevé et peut même être très couteux selon la race, le pedigree et l’effet de mode. En refuge, le prix oscille entre 100 et 200 euros, ce qui correspond aux frais vétérinaires qui ont été engagés pour l’animal (vaccins, identification, stérilisation). Pour les chats de race, certains chatons peuvent atteindre les 2 000 euros voire plus.

À cela s’ajoute le matériel se base pour un chat. Pour chaque accessoire, vous pourrez trouver des prix très variables. Ainsi, vous devrez penser à investir dans :

  • Des gamelles (eau et nourriture) : vous pouvez investir dans des gamelles d’eau et de nourriture tout comme utiliser des bols que vous possédez déjà, du moment que ces récipients ne seront utilisés que pour lui ;
  • L’alimentation : en fonction des besoins de votre chat, il vous faudra le nourrir avec un aliment adéquat (croquettes et/ou pâtée voire ration ménagère). Demandez conseil à un vétérinaire pour savoir ce qui correspond le mieux à votre chat ;
  • Un panier : un couchage confortable et au calme est très important pour votre chat car c’est l’endroit où il se repose ;
  • Une litière : pour qu’il puisse faire ses besoins, votre chat aura besoin d’un bac à litière, d’une litière à changer régulièrement avec une pelle ;
  • Un arbre à chat/griffoir/grattoir : un des besoins essentiels du chat est de faire ses griffes, il est donc nécessaire d’investir dans un griffoir. Aujourd’hui, de nombreux arbres à chats dotés de griffoirs sont disponibles ;
  • Des jouets : les jouets sont indispensables pour que votre chat développe ses capacités physiques et mentales ;
  • Un collier : savoir à qui un chat appartient est important s’il est perdu. Pour rappel, l’identification des chats de plus de 7 mois est obligatoire. Afin de montrer que votre chat appartient à quelqu’un si cela n’est pas visible (en cas d’identification par puce électronique), vous pouvez investir dans un collier avec une médaille contenant son nom et vos coordonnées ;
  • Une caisse de transport : pour le transporter (chez le vétérinaire, en vacances …) un chat doit voyager en sécurité et pour se faire, il est nécessaire d’avoir une caisse de transport ;
  • Des équipements d’hygiène : pour entretenir votre chat, vous devez vous constituer un kit d’accessoires d’entretien : une brosse ou un peigne, un shampoing adapté à votre chat, un coupe-griffes mais aussi une brosse à dents et un dentifrice spécial chats.

La visite vétérinaire et les vaccins suite à l’adoption d’un chat

Tout chat cédé à titre gratuit ou onéreux doit être identifié. Si vous décidez d’adopter un chat, il doit donc être identifié. En général, les premières vaccinations du chaton ont été entamées et vous devrez ensuite vous charger de poursuivre avec les rappels annuels.Pour tout savoir sur les vaccins du chat, cliquez ici. Cette visite annuelle chez le vétérinaire est importante d’une part pour le rappel de ses vaccins mais aussi d’autre part pour que le vétérinaire vérifie qu’il soit en bonne santé. Ces frais médicaux doivent être anticipés. Par ailleurs, vous aurez peut-être à faire stériliser votre chat ou votre chatte.

Les médicaments antiparasitaires internes (vermifuges) et externes (contre les puces, les tiques …) seront à administrer régulièrement tout au long de l’année et rentrent dans les frais médicaux annuels à prévoir.

Enfin, il est à savoir que parfois, comme les humains, certains chats sont atteints de maladies qu’il conviendra de traiter sur un plus ou moins long terme voire même jusqu’à la fin de sa vie (comme le diabète par exemple). Ces traitements représentent un coût supplémentaire à ne pas négliger.

Anticiper l’alimentation

L’alimentation fait également partie des coûts à prendre en compte. Une alimentation adaptée et équilibrée est nécessaire pour maintenir votre chat en bonne santé. Certains chats pourront demander une nourriture particulière et adaptée (problèmes urinaires, problèmes dermatologiques …). Ces aliments sont généralement plus chers que les aliments basiques mais sont indispensables pour la santé des chats qui sont sujets à certaines maladies.

Les papiers d’adoption

Avant toute adoption d’un chat, la réglementation impose à la personne qui va vous céder le chat de vous fournir certains papiers, qui sont les suivants (Article L214-8 du Code Rural et de la Pêche Maritime) :

  • Un certificat de santé délivré par un vétérinaire ;
  • Un document d’informations sur l’animal (caractéristiques, besoins, conseils d’éducation …) ;
  • Une attestation de cession ;

Par ailleurs, l’animal cédé doit être identifié (par puce électronique ou tatouage(voir notre article sur l’identification). La carte d’identification de l’animal devra donc vous être fournie.

Par ailleurs, si vous décidez d’acheter un chat de race, d’autres documents attestant son inscription au LOOF (Livre Officiel des Origines Félines) vous seront également donnés.

Prévenez votre voisinage et le propriétaire

Vous avez enfin choisi votre futur gentil petit compagnon et vous n’attendez que sa venue ? Il est maintenant temps de prévenir vos voisins de sa future arrivée. Il n’est pas dans l’obligation de le faire mais cela est recommandé par simple courtoisie à l’égard de vos voisins.

Par ailleurs, si vous êtes locataire de votre logement, vous êtes également tenu d’en informer votre propriétaire.

S’attendre à avoir de la casse

Si vous avez décidé d’adopter un chaton, il va falloir vous attendre à quelques possibles bêtises, ce qui est tout à fait normal aussi bien pour les chatons que pour les chiots ! Votre chaton se retrouve dans un tout nouvel environnement, il se peut qu’il soit craintif et il a encore des choses à apprendre. C’est vous qui allez continuer progressivement son éducation pour qu’il comprenne les règles de la maison, voir notre article “Réussir l’adoption de mon chaton”

Par ailleurs, les chats étant très joueurs et grimpeurs, il se peut qu’il y ait parfois un petit peu de casse, ne grondez pas vos animaux, ils ne le font pas exprès pour vous embêter.

… Et beaucoup de bonheur !

Bien évidemment, tout ceci est minime comparé à tous les bons moments de jeux, câlins et complicité que vous allez passer avec le nouveau membre de votre famille. C’est un si beau projet que d’adopter un animal ! Maintenant que vous avez toutes les clés en mains, prenez du temps pour réfléchir. Une adoption ne doit pas se faire sur un coup de tête. Si vous êtes sûr de vous et que vous savez bien dans quoi vous vous engagez, vous n’allez certainement pas le regretter !

À savoir que si vous n’êtes pas encore certain de vouloir adopter un animal, vous pouvez aussi vous engager en tant que famille d’accueil. Ainsi, vous pourrez accueillir un chat chez vous jusqu’à ce qu’il trouve sa famille définitive et voir si l’aventure vous tente !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email
1
pulvinar dapibus commodo leo luctus elementum mi, Donec ut dolor Aliquam

2021, l'année des "S" Simba? Snow ? Snoopy ?

Recevez Gratuitement

notre liste de + de 500 noms