Mon chien vomit : que faire ?

Le vomissement du chien est un sujet extrêmement complexe à traiter et n’est surtout pas à prendre à la légère. Sur le plan médical, nous distinguons le vomissement, de la régurgitation et de la dysphagie. Le problème, ces trois symptômes se manifestent de manière assez similaire, d’autant plus pour un œil non averti. Il sera nécessaire de déterminer depuis quand les vomissements ont lieu, ce qui permettra, dans un premier temps, de distinguer les vomissements aigus des vomissements chroniques.

Qu’il s’agisse d’une régurgitation, d’un vomissement ou d’une dysphagie, vous devrez vous rapprocher d’un vétérinaire afin qu’il puisse en déterminer les causes qui peuvent être très diverses. Nous énonçons ci-après les différentes causes qui pourraient être à l’origine de ces vomissements : ingestion d’herbe, maladies infectieuses bactériennes ou virales, insuffisances hépatiques, septicémies, créatininémie ou encore un corps étranger, occlusion intestinale, intoxications, chocs allergique ou anaphylactiques, intolérances médicamenteuses, etc… Le champ des possibles étant très vaste, nous vous conseillons de contacter un vétérinaire afin de lui faire part des symptômes de votre chien.

Vous l’aurez compris, le sujet peut être bénin comme très sérieux, jusqu’à entraîner la mort de votre animal, alors ne perdez pas de temps.

Chien qui vomit : est-ce grave ?

Il n’est pas normal pour un chien de vomir plus de 2 fois par mois et, comme énoncé précédemment, il est important de distinguer la régurgitation, des vomissements. En effet, s’il s’agit d’une dysphagie, votre animal aura une gêne ou un blocage au moment de l’alimentation. Il existe deux types de dysphagie : la dysphagie oropharyngée ou pharyngée. La différence entre ces deux types de dysphagie se fait en observant l’animal se nourrir : dans le cas d’une dysphagie orale, l’animal peine à prendre sa nourriture ou à laper, tout en effectuant de fréquents mouvements de tête ; alors que dans le second cas, la prise en bouche est normale mais l’animal ne parvient pas à déglutir, allonge son cou et présente des haut-le-cœur.

La régurgitation

La régurgitation est due au fait que les aliments proviennent de l’œsophage et non de l’estomac ou des intestins. Ils peuvent survenir immédiatement après le repas mais parfois plusieurs heures après.

De fait, le reflux ne contient ni bile, ni sucs gastriques, ni de sang digéré, ni bilirubine, aussi son pH est supérieur à 7. Il est à noter, qu’aucun symptôme précurseur n’accompagne les régurgitations, ni haut-le-cœur, ni nausée, ni contractions abdominales.

La régurgitation est un reflux passif du bol alimentaire depuis l’œsophage vers le pharynx, essentiellement dû à une affection oesophagienne. L’œsophage peut alors présenter une dilatation importante ou au contraire un rétrécissement, empêchant le transit normal du bol. Il peut s’agir, par exemple, d’un corps étranger ou la présence de diverticules, qui sont des dilatations locales de l’œsophage.

Vomissement aigus

Les vomissements aigus sont de deux types, soit provenant d’une affection digestive ou non digestive. Les vomissements d’apparition brutale, dont les répercussions sur l’état de santé de l’animal sont variables, régressent pour certains spontanément ou par des traitements simples ; mais, dans tous les cas, vous ne devrez pas laisser le doute s’installer.

Vomissement chroniques

Les vomissements chroniques sont des vomissements durant depuis 3 à 4 jours, intermittents et qui ne reviennent pas lors de traitements adaptés. Il s’agit, soit d’une cause digestive, soit d’une cause extra digestive indépendante des repas.


A lire aussi :

Pourquoi mon chien vomit de la mousse blanche ?

Mon chien vomit jaune

Pourquoi mon chien vomit après avoir mangé ?


Vomissement du chien : les causes

En préambule, nous tenons à mettre l’accent sur le fait que l’appel à votre mémoire sera déterminant afin de recueillir des informations antérieures et pouvoir pronostiquer les raisons pour lesquelles votre chien vomit. Ces informations permettront de confirmer l’existence de vomissements et de les caractériser.

Vous devrez, pour cela, établir une description précise, indiquer l’aspect des vomis, la fréquence et la durée d’évolution. Aussi, le vétérinaire devra prendre connaissance des symptômes associés comme l’hyperthermie, la diarrhée, l’anorexie ou encore les troubles nerveux.

Les causes de vomissement peuvent être simplement une modification de ses habitudes alimentaires, du statut vaccinal ou d’un coup de chaleur, mais peuvent également être plus complexes, comme le contexte épidémiologique, une prise éventuelle de médicaments ou l’accès à des toxiques irritants ou néphrotoxiques. Ne négligez pas ces informations cruciales pour aider le vétérinaire.

Nous allons nous focaliser sur les principales causes selon le type de vomissement et aborderons dans un premier temps les vomissements aigus, puis chroniques et enfin les régurgitations.

Les vomissements aigus 

les affections digestives

Il peut s’agir d’une gastrite aiguë à cause d’une ingestion d’herbe, de déchets ou d’aliments décomposés. Vous avez peut-être modifié d’une façon brutale sa ration (qualité ou quantité), ou est-ce une intoxication aux métaux lourds, aux produits ménagers, à certains aliments ou plantes. Nous pouvons aussi évoquer l’ingestion d’un corps étranger provoquant traumatismes, irritations, indigestion voire obstructions, occlusions et sténoses digestives. Enfin, il ne faut pas négliger les maladies infectieuses bactériennes ou virales.

les affections non digestives

Votre animal peut souffrir du mal des transports ou de changements qui sont apparus dans son environnement. Nous pourrions noter par exemple, l’arrivée d’un enfant ou l’absence de certains membres de la famille qui peuvent générer une source de stress et provoquer des vomissements chez votre chien. Dans d’autres cas plus graves, il peut s’agir d’une insuffisance hépatique ou rénale aiguë, d’un choc général (piqure d’insecte, morsure de serpent), d’un traumatisme…

Les vomissements chroniques

Les causes digestives

elles sont souvent liées aux repas. Toutefois, certaines causes sont plus prononcées chez des chiens de petite taille ou très nerveux, comme le pylorospasme, responsable de vomissements accompagnés de bile et de salive. Il peut s’agir d’une inflammation jéjunale ou adhérences multiples post opératoires ou liées à une péritonite. Si votre animal a des vomissements avec ou sans aliments, de la bile et du sang qui sont associés à une perte d’appétit, un inconfort et des postures anormales lors des repas, il pourrait peut-être s’agir de gastrite chronique. Il ne faut pas oublier l’hyper parasitisme gastrique (ténia ou ascaris) comme cause de vomissements chroniques.

Les causes extra digestives

Elles sont indépendantes des repas et peuvent être dues à une insuffisance rénale chronique qui peut entraîner une anémie arégénérative, une urémie, une créatininémie et une augmentation de la sécrétion d’acides gastriques. Les autres causes peuvent être une affection hépatique, certaines dysendocrinies (diabète), ou encore une altération du centre, cérébral, du vomissement. Il faut garder en tête que la majorité des vomissements chroniques a une origine digestive.


A lire aussi

Comment faire pour qu’un chien arrête de vomir ?

Mon chien a la diarrhée et vomit

Mon chien a perdu l’appétit et vomi


Les vomissements du chien selon son âge

Les chiots et les chiens âgés vomissent davantage par rapport aux autres. Le problème est que les chiots, tout comme les vieux chiens, ont plus de difficulté à garder les aliments comparativement aux chiens adultes.

chiot qui vomit

Les vomissements chez le chiot peuvent survenir après un bon repas, qui aura été plus riche qu’à la normale. Il faudra surveiller attentivement que son comportement reste normal. L’ingestion d’herbe immédiatement suivie de vomissements est un comportement normal chez le chien.

D’autres vomissements peuvent être liés à un trouble métabolique (atteinte rénale ou pancréatique) et, chez le chiot, les affections digestives sont assez fréquentes. Les hypothèses les plus probables chez le chiot étant les parasitoses digestives, les infections, en particulier la parvovirose, et l’ingestion de corps étrangers, d’aliments impropres ou toxiques.

Par ailleurs, pour certaines races de chien, les chiots sont davantage sujets à des troubles entraînant des vomissements. A titre d’exemple, la gastro-entérite hémorragique est principalement rencontrée chez les chiots de race miniature, probablement d’origine endotoxinique et s’accompagnant d’une insuffisance rénale pré-rénale.


A lire aussi

Chiot qui vomit : est-ce grave ?


En conclusion, si vous jugez que son comportement devient différent, nous ne pouvons que vous inciter à consulter en urgence un vétérinaire car sa vie peut en dépendre.

A propos de l'auteur

illicoVeto

illicoVeto

illicoVeto

illicoVeto

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

12 commentaires sur "Mon chien vomit : que faire ?"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *