Mon chien respire vite, est-ce grave ?

La courbe respiratoire normale chez le chien et le halètement

A la différence de l’homme, le chien ne transpire pas par sa peau. Il ne transpire que sur de petites zones très localisées du corps ; ses coussinets. Ainsi, en cas de coup de chaleur ou d’hyperactivité, lorsque la température corporelle du corps de l’animal augmente, la seule façon pour lui de réguler sa température (et donc d’éliminer la vapeur d’eau) est de respirer plus rapidement ; on parle de polypnée ou halètement.

 

Est-ce grave ? Faut-il consulter en urgence ? Ne restez pas sans réponse avec nos vétérinaires joignables 24h/24 – 7j/7

Appelez un vétérinaire

 

Par conséquent, dans certaines situations, une augmentation de la fréquence respiratoire est normale chez le chien ; situation de stress, de peur, effort intense, canicule, nervosité.

Les mouvements de la cage thoracique et de l’abdomen observables pendant la respiration sont qualifiés de courbe respiratoire. La courbe respiratoire normale chez le chien se caractérise par une synchronisation des mouvements thoraciques et abdominaux ; la paroi abdominale suit les mouvements de la cage thoracique. Lorsque cette courbe respiratoire est anormale, on parle de dyspnée.

S’inquiéter face à une respiration anormale chez le chien

Chez un chien au calme et dans un environnement frais, une polypnée persistante est anormale.

Parfois, cette polypnée est associée à une modification de l’aspect des mouvements respiratoires (dyspnée). On peut observer que les mouvements de la cage thoracique et ceux de l’abdomen ne sont pas synchrones pendant la respiration ; lorsque le thorax se gonfle (phase d’inspiration), l’abdomen se creuse. Et, inversement, lorsque le thorax se creuse en phase d’expiration, l’abdomen se gonfle. Cette anomalie est appelée discordance. Auquel cas, il est préférable de consulter rapidement.

Par ailleurs, si une respiration rapide est associée à d’autres symptômes comme, par exemple, de la fièvre, de la toux, une fatigue anormale, des régurgitations ou encore un écoulement nasal, il est conseiller de consulter un vétérinaire.

Les principales causes de dyspnée chez le chien

Les causes les plus fréquentes de dyspnée chez le chien sont les suivants ;

  • Traumatisme (choc par un véhicule, chute, morsure par un autre chien, etc.),
  • Pneumonie infectieuse (bactérienne, virale ou parasitaire),
  • Décompensation d’une maladie cardiaque (œdème pulmonaire).

Comment agir ?

Le stress accentue les difficultés respiratoires. Il convient donc de rester calme quelque soit la situation pour ne pas stresser l’animal inutilement.

En cas de coup de chaleur, si votre chien respire très rapidement et que sa température corporelle est anormalement élevée (> 39,5°C), il est nécessaire de le placer dans un endroit frais, de lui proposer à boire, voire de le doucher à l’eau tiède puis fraiche. Veillez à prendre régulièrement la température pour ne pas trop refroidir l’animal. En deçà de 39°C, les mesures de refroidissement peuvent être stoppées.

Face à tout autre problème respiratoire, il est conseillé de consulter rapidement un vétérinaire. N’hésitez pas à nous contacter pour cela. En effet, toute atteinte des organes vitaux de l’animal justifie une prise en charge d’urgence car les complications mortelles peuvent apparaitre rapidement.

A propos de l'auteur

Marion Tissier - Docteur en Médecine Vétérinaire

Marion Tissier - Docteur en Médecine Vétérinaire

Le Docteur Marion Tissier travaille dans un Centre Hospitalier Vétérinaire depuis 2011, au sein d’un service de médecine interne des carnivores domestiques et NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie). Elle effectue également des remplacements réguliers dans un cabinet vétérinaire de montagne. Elle est la référente technique pour illicoVeto.
Marion Tissier - Docteur en Médecine Vétérinaire

Marion Tissier - Docteur en Médecine Vétérinaire

Le Docteur Marion Tissier travaille dans un Centre Hospitalier Vétérinaire depuis 2011, au sein d’un service de médecine interne des carnivores domestiques et NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie). Elle effectue également des remplacements réguliers dans un cabinet vétérinaire de montagne. Elle est la référente technique pour illicoVeto.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *