Chien qui aboie sans s’arrêter : pourquoi et comment agir ?

Vous reconnaissez le comportement de votre animal ?
Vous avez des doutes ?

Le chien, compagnon fidèle à son maître, peut , dans certains cas , présenter des troubles de comportements comme les aboiements excessifs. En effet un chien qui aboie sans cesse peut devenir une nuisance pour le propriétaire mais aussi pour le voisinage. En général, il s’agit d’un trouble du comportement généré par le maître et une méconnaissance du comportement du chien.

Dans un premier temps, il est nécessaire d’identifier les causes qui déclenchent ces aboiements intempestifs et qui peuvent,  à force ,générer des problèmes pour le propriétaire, les voisins mais aussi pour le chien dans sa psychologie et s’inscrire dans la durée sans intervention extérieure.

Le rôle de l’aboiement

Le rôle de l’aboiement chez le chien est de communiquer avec son environnement,son entourage, ainsi que prévenir d’un événement inhabituel comme une intrusion par une personne dans le domicile ou tout simplement pour défendre son territoire.

Le chien a généralement la plupart de ses sens (auditifs, visuels et olfactifs) en alerte.

Certains stimuli communs et anodins ne le feront pas aboyer, par contre d’autres différents et inhabituels peuvent déclencher des vocalises.

Certaines races sont plus disposées à aboyer que d’autres.

D’autres situations peuvent expliquer des aboiements trop fréquents dans des situations pas forcement nécessaires.

Une erreur assez commune dans la relation maître-chien est de vouloir rassurer le chien qui aboie.

Cependant cela le renforce dans son comportement d’aboyer et le cercle vicieux commence. Votre compagnon risque d’aboyer de plus en plus et aussi dans des situations inappropriées et inhabituelles.

Pourquoi mon chien aboie ?

La seule manière pour un chien de s’exprimer est d’aboyer. Soit pour attirer l’attention, demander une récompense ou tout simplement ne pas rester seul dans son lieu de vie et ainsi exprimer un sentiment d’abandon ou de souffrance. Les aboiements peuvent être exacerbés dans le rôle de protection de leurs lieux de vie suite à une isolation, un manque de stimulation ou une routine qui s’installe dans les journées de votre compagnon.

A terme, cela peut devenir une nuisance pour la maison, la famille ainsi que les voisins.

Il s’agit en général d’un trouble comportemental à ne pas négliger. Plus il va s’inscrire dans la durée, plus il sera difficile à corriger.

Afin d’éviter ce type de comportement, il est nécessaire de commencer par une éducation dès l’âge de l’adoption pour stimuler le chiot sur des situations inhabituelles ainsi que le jeu, les récompenses afin de renforcer un comportement adéquat. Des ordres brefs comme « chut » ou « stop » peuvent être utiles mais nécessitent un apprentissage pour avoir une réaction adéquate.

Comment agir pour faire cesser les aboiements ?

Une solution « trop facile » consiste à l’utilisation d’un collier à impulsion électrique. Cependant, cette méthode reste anxiogène et stressante pour votre compagnon et ne va régler que temporairement la situation.

Il existe un autre type de collier qui est une méthode plus douce. En effet, le collier diffuseur de citronnelle permet de lancer une odeur, lors des aboiements ,qui lui est désagréable et l’aide à comprendre.

La meilleure façon de faire reste le dressage ainsi que la déritualisation de ce comportement d’aboiement. Cela consiste à modifier les habitudes du maître en interaction avec son chien afin de désensibiliser ce comportement. Il s’agit par exemple de prendre un panier de course, un manteau ou autre objet simulant pour le chien un départ du maître en dehors du lieu de vie et ainsi créer un faux départ pour ensuite rentrer sur des durées plus ou moins longues. L’objectif est d’intemporaliser le départ dans l’esprit du chien.il perd ainsi la conscience du temps entre le départ et le retour de son maître et patiente sans aboyer.

 

Avant que ce comportement ne devienne systématique et s’ancre, il est nécessaire d’en parler avec votre vétérinaire ou un comportementaliste afin de stopper ce rouage sans fin des aboiements.

A propos de l'auteur

Marion Tissier - Docteur en Médecine Vétérinaire

Marion Tissier - Docteur en Médecine Vétérinaire

Le Docteur Marion Tissier travaille dans un Centre Hospitalier Vétérinaire depuis 2011, au sein d’un service de médecine interne des carnivores domestiques et NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie). Elle effectue également des remplacements réguliers dans un cabinet vétérinaire de montagne. Elle est la référente technique pour illicoVeto.
Marion Tissier - Docteur en Médecine Vétérinaire

Marion Tissier - Docteur en Médecine Vétérinaire

Le Docteur Marion Tissier travaille dans un Centre Hospitalier Vétérinaire depuis 2011, au sein d’un service de médecine interne des carnivores domestiques et NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie). Elle effectue également des remplacements réguliers dans un cabinet vétérinaire de montagne. Elle est la référente technique pour illicoVeto.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *