Le danger des chenilles processionnaires pour votre chien [guide vidéo]

Vous reconnaissez le comportement de votre animal ?
Vous avez des doutes ?

Qu’est-ce qu’une chenille processionnaire ?

Les chenilles processionnaires sont des larves de papillons que l’on trouve sur certaines espèces de pins ou de cèdres. A la fin de l’hiver, elles forment des nids volumineux qui ont l’aspect de formations filamenteuses blanches dans les arbres.

Où et quand réside le risque d’exposition aux chenilles processionnaires ?

Au printemps, les chenilles en procession descendent de l’arbre. Elles se retrouvent en file indienne au sol. C’est à ce moment-là qu’elles sont dangereuses pour nos animaux. En France, il y a des chenilles processionnaires là où il y a des pins et des cèdres. Les régions les plus touchées sont donc celles du Sud de la France, notamment le pourtour méditerranéen mais également tous les parcs et les jardins où l’on trouve des pins et des cèdres d’ornement.

Les lésions causées par les chenilles processionnaires chez le chien

Les poils des chenilles processionnaires sont très urticants. Lorsqu’elles se sentent attaquées, les chenilles propulsent leurs poils urticants qui se déposent alors souvent dans la gueule ou sur les yeux des chiens curieux. Si les poils restent au contact des muqueuses de l’animal, ils vont provoquer la destruction progressive des tissus. Le plus souvent, les lésions se présentent sous la forme d’ulcères dans la cavité buccale et notamment sur la langue. Ces lésions évoluent en quelques jours. La portion de langue exposée va nécroser puis tomber. Le chien peut se retrouver amputé d’une partie de sa langue. Si une partie trop importante de la langue est perdue, l’animal ne peut plus s’alimenter seul. L’issue est alors catastrophique.

Que faire en cas d’exposition ?

Face à un contact avec des chenilles processionnaires, il est important de rincer immédiatement la zone concernée à l’eau et au bicarbonate. Il ne faut surtout pas frotter et essayer d’éviter que le chien n’avale l’eau contaminée par les poils urticants. Une consultation en urgence est recommandée chez le vétérinaire. Ce dernier pourra nettoyer plus précisément la zone touchée et prescrire des médicaments pour éviter les complications. Le pronostic à long terme ne peut être défini qu’au bout de quelques jours, lorsque les lésions de nécrose sont apparues.

A propos de l'auteur

Marion Tissier - Docteur en Médecine Vétérinaire

Marion Tissier - Docteur en Médecine Vétérinaire

Le Docteur Marion Tissier travaille dans un Centre Hospitalier Vétérinaire depuis 2011, au sein d’un service de médecine interne des carnivores domestiques et NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie). Elle effectue également des remplacements réguliers dans un cabinet vétérinaire de montagne. Elle est la référente technique pour illicoVeto.
Marion Tissier - Docteur en Médecine Vétérinaire

Marion Tissier - Docteur en Médecine Vétérinaire

Le Docteur Marion Tissier travaille dans un Centre Hospitalier Vétérinaire depuis 2011, au sein d’un service de médecine interne des carnivores domestiques et NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie). Elle effectue également des remplacements réguliers dans un cabinet vétérinaire de montagne. Elle est la référente technique pour illicoVeto.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *