Les chaleurs chez la chatte : savoir les repérer pour mieux les gérer

Chez le chat, mâle ou femelle, la puberté (appelée maturité sexuelle chez les animaux) se situe aux alentours de 6 mois. C’est à partir de cette période que les chats deviennent fertiles, c’est-à-dire, qu’ils sont capables de se reproduire. C’est donc à partir de 6 mois que les chattes peuvent manifester les signes de leurs premières chaleurs. Mais celles-ci peuvent apparaitre plus tardivement, vers 8 mois, pour certaines chattes.

Une chatte non stérilisée, dite « entière », change de comportement au moment de ses chaleurs. Ce changement de comportement est sous imprégnation hormonale. Comment se manifestent les chaleurs chez la chatte et quelle est l’attitude à adopter avec votre animal pour mieux les gérer ? Illicoveto répond à vos questions.

Les manifestations des chaleurs chez la chatte

Chez la chatte, les chaleurs durent environ deux à trois semaines.

Le plus souvent, la chatte devient plus affectueuse avec ses maîtres et ses congénères. Elle se frotte et miaule beaucoup. Sa posture et sa démarche sont modifiées et les périodes de toilettage sont plus fréquentes, surtout au niveau de la zone génitale. La vulve d’une chatte en chaleurs est gonflée.

Plus rarement, elle peut développer un comportement inverse en devenant plus agressive et en fuguant. Une chatte en chaleurs a également tendance à marquer en émettant des jets d’urines sur les meubles et les murs de son environnement.

Dans la nature, l’objectif biologique de ces comportements est d’attirer les mâles pour l’accouplement.

Illicoveto vous conseille en ligne pour mieux vous préparer à ces situations qui peuvent parfois pour surprendre ou perturber votre quotidien.

Comment calmer les chaleurs chez la chatte ?

L’espèce féline est très fertile. La gestion des populations de chats errants est rendue difficile par la présence de mâles et femelles errants non stérilisés qui se reproduisent très vite. Par conséquent, une chatte en chaleurs ayant accès à l’extérieur deviendra gestante très rapidement. Ainsi, si vous ne souhaitez pas que votre chatte ait des chatons, il est préconisé de la faire stériliser. La stérilisation chez la chatte permet également de diminuer le risque d’apparition du cancer des mamelles et des maladies utérines.

Il existe une pilule contraceptive qui peut être administrée à une chatte pendant ou avant ses chaleurs pour les interrompre. Attention, l’utilisation à long terme de ce médicament est fortement déconseillée par les vétérinaires puisqu’elle semble favoriser l’apparition du cancer des mamelles et des maladies de l’appareil génital en général.

La stérilisation chirurgicale (et donc définitive) d’une chatte se réalise sous anesthésie générale chez un vétérinaire. L’animal doit être présenté à jeun le jour de l’intervention. Sur des jeunes chattes n’ayant pas eu de portées, en général, un simple retrait des ovaires est réalisé ; on parle d’ovariectomie. Sur des chattes plus âgées ou ayant déjà eu plusieurs portées, le vétérinaire pratique une ovario-hystérectomie, c’est-à-dire qu’il procède à l’exérèse chirurgicale des ovaires mais aussi de l’utérus.

A propos de l'auteur

Marion Tissier - Docteur en Médecine Vétérinaire

Marion Tissier - Docteur en Médecine Vétérinaire

Le Docteur Marion Tissier travaille dans un Centre Hospitalier Vétérinaire depuis 2011, au sein d’un service de médecine interne des carnivores domestiques et NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie). Elle effectue également des remplacements réguliers dans un cabinet vétérinaire de montagne. Elle est la référente technique pour illicoVeto.
Marion Tissier - Docteur en Médecine Vétérinaire

Marion Tissier - Docteur en Médecine Vétérinaire

Le Docteur Marion Tissier travaille dans un Centre Hospitalier Vétérinaire depuis 2011, au sein d’un service de médecine interne des carnivores domestiques et NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie). Elle effectue également des remplacements réguliers dans un cabinet vétérinaire de montagne. Elle est la référente technique pour illicoVeto.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *