Hygiène et soins pour chats et chatons

Parce que votre chat mérite la meilleure hygiène de vie, la boutique illicoVeto vous propose une large gamme de marques dédiées à l’hygiène et au soin des félins, 100% françaises et sélectionnées par des vétérinaires (Francodex, Biodene, Derm & Soft, Khara).

Retrouvez un grand choix d’accessoires de toilettage pour prendre soin de sa peau, de son pelage, de ses dents ou encore de ses oreilles : shampooing, dentifrice, lamelles, lotion, gel mousse ou lotion. Le meilleur des produits Hygiène et Soin pour votre chat est sur illicoVeto. Pour toute question n’hésitez pas à nous contacter sur contact@illicoveto.com

Filtrer

Affichage de 1–20 sur 25 résultats

Comment prendre soin de la peau et du pelage de mon chat ?

Vous venez d’adopter un chat mais vous ne savez pas quels sont les soins de base à lui apporter ? Vous avez toujours entendu dire qu’un chat est un animal propre et indépendant, et par conséquent vous ne savez pas s’il faut vous procurer des produits pour son entretien ? 

En effet, les chats, contrairement aux chiens, passent une bonne partie de la journée à faire leur toilette. Cependant, outre ce toilettage récurrent que votre chat est capable de réaliser de manière autonome, il y a bien des soins que vous pouvez lui procurer aussi bien pour son bien-être que pour une question d’hygiène élémentaire. 

1° Le brossage 

Le brossage est indispensable afin de limiter la perte de poils, principalement pendant les périodes de mue. 

Le brossage permet de se débarrasser du sous-poil mort qui peut donner un aspect terne au pelage de votre animal. Il permet également à la peau de votre chat de respirer en augmentant son aération et favorise la repousse de nouveaux poils. L’aspect général du pelage s’en trouve nettement amélioré, ce qui a pour effet bénéfique de se prémunir de l’apparition de certaines maladies de peau. 

Le brossage est aussi l’occasion d’inspecter la peau et de s’assurer de l’absence de blessure ou de parasites. 

La fréquence de brossage dépend de la nature du poil de votre chat. Plus le poil est long, plus il faut le brosser fréquemment. De plus, chez les chats à poils longs, le brossage permet d’éviter l’ingestion de poils pendant la toilette et la formation de boules de poils dans l’estomac. Ces boules de poils, aussi appelées “trichobézoards”, peuvent être à l’origine de problèmes digestifs : constipation, vomissements, voire dans certains cas occlusion intestinale.  

2° Les bains 

Les bains font également partie intégrante du bon entretien de la peau et du pelage de votre animal, en plus de constituer un facteur d’hygiène pour l’entourage.  

Les chats n’appréciant pas particulièrement les bains, il existe des alternatives aux shampooings spécialement pensées pour eux comme des mousses lavantes ou des lotions. 

Le pH de la peau du chat est très différent de celui de l’homme. Bien protégée par le pelage, la peau des chats est nettement plus fragile que la nôtre qui est directement au contact des agressions potentielles. Il est donc fortement déconseillé d’utiliser des shampooings pour humain pour laver votre chat. L’utilisation d’un shampooing spécial est au contraire fortement recommandée. 

Ces shampooings, en plus d’être plus doux pour la peau de votre animal, peuvent avoir des actions :  

  • Démêlantes, 
  • Hydratantes pour la peau, 
  • Anti-démangeaisons, 
  • Anti-odeurs, 
  • Anti-séborrhéiques (c’est-à-dire que le shampooing va diminuer l’effet de peau grasse de votre animal) 
  • Etc… 

La fréquence recommandée de ces nettoyages est d’un lavage tous les 2 mois environ. 

Attention à ne pas laver trop fréquemment votre animal (sauf en cas de recommandations spécifiques de la part de votre vétérinaire), ce qui pourrait au contraire fragiliser la barrière cutanée et la rendre sensible aux infections. 

3° Le nettoyage des yeux 

L’œil, chez le chat comme pour toutes les autres espèces, est un organe particulièrement fragile. Il est nécessaire de bien entretenir les yeux de votre compagnon afin d’éviter l’apparition de complications comme une conjonctivite par exemple. 

En dehors du cas particulier de certains chats présentant un larmoiement excessif, on peut se permettre de réaliser un nettoyage oculaire toutes les 2 semaines environ en entretien. 

Par ailleurs, en cas de mise en évidence d’un écoulement oculaire inhabituel, il est recommandé de nettoyer les yeux de votre animal rapidement. Si cet écoulement persiste, que votre animal a les yeux rouges ou qu’il manifeste des signes de gêne ou de douleur, il sera nécessaire de présenter une consultation chez votre vétérinaire. 

Pour nettoyer les yeux de votre animal de manière optimale vous pouvez :  

  • Faire couler doucement le produit sur le contour de son œil ainsi que sur la paupière puis essuyer l’excédent de liquide avec une compresse en évitant de frotter trop fort, 
  • Il est également possible de mouiller directement une compresse avec le produit puis d’essuyer les impuretés sans frotter la peau.  

Le contour de l’œil se nettoie toujours de l’intérieur vers l’extérieur, ce qui permet d’éviter de ramener les impuretés vers l’œil et le canal lacrymal. 

4° Le nettoyage des oreilles 

Les chats, s’ils sont moins fréquemment sujets aux otites que les chiens, nécessitent néanmoins un entretien assez régulier de leurs oreilles afin d’éviter de développer des otites. L’hygiène des oreilles passe par quelques bonnes habitudes à prendre : 

  • Nettoyer les oreilles de votre chat en moyenne 1 fois par mois : 
  • Si vous le faites plus fréquemment, la muqueuse de l’oreille peut se retrouver fragilisée et/ou inflammée par les nettoyages répétés, ce qui est un facteur favorisant l’apparition d’otite inflammatoire. 
  • Si vous le faites moins fréquemment, du cérumen va s’accumuler dans le conduit auditif de votre chat. Ce cérumen est un très bon milieu de culture pour des bactéries, des levures ou des parasites comme ceux qui sont responsables de la gale des oreilles. Ces agents pathogènes vont s’y installer et provoquer une otite infectieuse. 
  • Utiliser un produit pour l’hygiène des oreilles contenant des agents céruminolytiques (permettant d’éviter l’accumulation du cérumen), antiseptiques et adoucissants. Si vous nettoyez les oreilles de votre chat au sérum physiologique ou à l’eau claire, le nettoyage des oreilles de votre compagnon ne sera pas optimal. 
  • Ne pas utiliser de coton-tige : en effet, le conduit auriculaire de votre animal est coudé, si vous utilisez un coton-tige vous risquez soit de ne nettoyer que la partie haute du conduit, soit accidentellement de passer la région qui est coudée de manière brutale et provoquer une vive douleur à votre animal. En plus d’être désagréable et partiellement inefficace, votre animal sera beaucoup plus récalcitrant à l’idée de se laisser nettoyer les oreilles les prochaines fois. 
  • Ne pas utiliser de coton : en utilisant du coton, il est possible qu’une petite partie de coton reste dans le conduit auriculaire et génère une inflammation et donc une otite. 

Le processus de nettoyage des oreilles devrait faire partie intégrante de l’éducation de base des chatons. Plus votre animal sera habitué tôt à se faire nettoyer les oreilles, plus il acceptera facilement de le faire régulièrement. 

5° L’hygiène bucco-dentaire 

Les chats, bien que très rarement atteints de caries dentaires, contrairement à l’Homme, nécessitent cependant une hygiène bucco-dentaire stricte. En effet, ils sont très sujets à ce qu’on appelle le développement de la plaque dentaire.  

Cette plaque dentaire est constituée de bactéries et vient recouvrir les crocs de l’animal, ce qui entraîne ensuite la formation de tartre. Elle peut même parfois conduire à une affection assez fréquente en médecine vétérinaire : la maladie parodontale, à l’origine de douleurs au niveau de la cavité buccale et de difficultés à s’alimenter correctement. 

Il existe des solutions simples à mettre en place pour l’hygiène bucco-dentaire de votre chat comme le dentifrice en poudre, qui s’administre directement sur la nourriture, ou les produits à administrer dans l’eau de boisson. 

6° L’entretien des griffes 

Les griffes de votre animal doivent être entretenues, surtout si c’est un chat n’ayant pas accès à l’extérieur. En effet, en l’absence d’usure naturelle, elles peuvent devenir trop longues et être une source d’inconfort pour votre chat. 

La coupe de griffes peut être une situation anxiogène pour un chat qui n’est pas habitué à cet entretien. Il est donc important de l’habituer dès le plus jeune âge. 

Les griffes du chat sont rétractiles, c’est-à-dire qu’elles peuvent être difficilement visibles, cachées sous la peau, au niveau du doigt. Pressez délicatement les coussinets pour faire sortir la griffe puis coupez graduellement la griffe. Il n’est pas nécessaire de couper court, simplement d’épointer la griffe. 

La coupe doit être réalisée dans la partie translucide de la griffe, qui ne contient pas de vaisseaux sanguins. Evitez toujours la partie rosée qui part de la base de la griffe car ce tissu est vivant et vascularisé. Par conséquent, les griffes noires sont plus compliquées à entretenir.  

Vous pouvez vous faire aider par un professionnel (toiletteur, vétérinaire) pour les premières coupes, afin d’être à l’aise avec la technique et de vous habituer à effectuer les bons gestes. 

Vous avez une question ou besoin d’un conseil sur un produit ? N’hésitez pas à nous contacter sur contact@illicoveto.com

  • Des produits sélectionnés par des vétérinaires

  • Marques
    françaises

  • Entreprise engagée pour la cause animale

  • Conseils vétérinaires
    en ligne

Affinez votre recherche

Catégories

Affinez votre recherche

Marques

Type de produit

Âge de l'animal

Certification / Spécificité

Retour en haut de page
Shampoing doux chiot et chaton Francodex