Arthrose chez le chien : causes, symptômes et traitement

L’arthrose est la dégradation du cartilage articulaire. Cette affection touche de nombreuses espèces dont l’homme mais également le chien. Elle affecte petit à petit sa mobilité. Quelles sont les causes de l’arthrose chez le chien et comment se manifeste-t-elle ? Existe-t-il des traitements pour soulager cette maladie ? Découvrez les réponses à vos questions avec Illicoveto.

Qu’est-ce qui est à l’origine de l’arthrose chez le chien ?

L’arthrose est une maladie plus fréquente chez le chien âgé mais elle peut également concerner certains individus jeunes.
Chez le chien âgé, l’arthrose est due à une usure normale du cartilage de l’articulation.

Chez le jeune chien, l’arthrose peut être causée par des malformations présentes dès la naissance ou acquises au cours de la croissance telles que la dysplasie de la hanche, du coude ou de l’épaule. Les chiens de grande race sont predisposés à ce genre d’affections. La luxation de la rotule est aussi à l’origine d’une arthrose précoce mais concerne davantage les chiens de petite taille.
Par ailleurs, une fracture mal cicatrisée peut être à l’origine d’arthrose chez un animal jeune ou âgé. Plus les fractures se situent proches des articulations, plus elles sont susceptibles de provoquer de l’arthrose.
Enfin, toutes les formes d’inflammations des articulations peuvent aussi causer de l’arthrose.

Quels sont les signes de l’arthrose chez le chien ?

L’arthrose est une maladie d’évolution lente qui tend à s’agraver dans le temps. Elle se manifeste par de la douleur à l’origine d’une boiterie qui peut concerner un ou plusieurs membres. Parfois, la boiterie est difficile à repérer. Le chien exprime simplement un refus pour certaines positions (refus de sauter ou de courir). Sa démarche devient raide. Il manifeste souvent des difficultés pour se relever d’une position assise ou couchée. Parfois, il exprime une certaine agressivité lorsqu’on le touche ou gémit lorsqu’il fait certains mouvements.
Plus l’arthrose évolue, plus les crises de douleur deviennent fréquentes et plus le chien sera gêné dans ses mouvements.Nos vétérinaires en ligne peuvent vous aider à mieux comprendre l’arthrose chez votre animal.

Comment gérer l’arthrose chez le chien ?

1. Gérer les facteurs aggravants l’arthrose

Dans un premier temps, il est important de préciser que le dépistage précoce d’anomalies (dysplasie de la hanche, malformations osseuses, etc.) permet, dans certains cas, de corriger l’anomalie par chirurgie chez le chiot pour éviter l’apparition d’arthrose chez le chien adulte puis âgé.
L’obésité est un facteur aggravant de l’arthrose. Le contrôle du poids chez un animal atteint d’arthrose est donc primordiale.

1. Gérer les facteurs aggravants l’arthrose

Le traitement de l’arthrose du chien peut consister à lui administrer des anti-inflammatoires non stéroïdiens pour soulager la douleur et l’inflammation articulaire. Ces médicaments sont prescrits par un vétérinaire. En aucun cas les anti-inflammatoires humains (paracétamol, ibuprofène, etc.) ne peuvent être administrés à un chien. Ces médicaments peuvent être très toxiques. La durée de prescription d’un anti-inflammatoire dépend de l’importance de la crise d’arthrose et de l’état de santé de l’animal. Des effets secondaires, notamment digestifs (vomissements, diarrhée) sont possibles.
Des compléments alimentaires à base de chondroprotecteurs peuvent être distribués au chien pour ralentir l’évolution de l’arthrose. En effet, les chondroprotecteurs tels que le sulfate de glucosamine ou le sulfate de chondroïtine apportent des nutriments qui favorisent la synthèse des composés du cartilage et inhibent sa dégradation dans le temps.

L’utilisation de certaines plantes aux vertues anti-inflammatoires et anti-oxydantes peut être intéressante pour minimiser le recours aux anti-inflammatoires. L’harpagophytum, le cassis ou encore le curcuma en sont de bons exemples.
Enfin, la physiothérapie vétérinaire (ou kinésithérapie pour les animaux) propose de nombreuses techniques (ostéopathie, rééducation par la nage, ultrasons, lasers, etc.) qui peuvent être associées aux médicaments pour soulager les douleurs d’arthrose chez le chien et éviter la perte musculaire. La physiothérapie vétérinaire peut également être intégrée à un programme de perte de poids chez un chien obèse. Nos conseils et astuces vous sont expliqués en détail par nos vétérinaires joignables 24h/24h.

Marion T.
Docteur Vétérinaire
Inscrite au Tableau de l’Ordre national des Vétérinaires

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *